Les semis ont beaucoup progressé

Le beau temps des derniers jours a permis aux producteurs du Québec d’avancer considérablement dans leurs semis. Selon les informations obtenues, c’est sur la rive nord du Saint-Laurent que les travaux sont les plus avancés.

D’après une estimation d’Annie DesRosiers, agronome chez Pioneer pour l’Est du Québec, les semis entre Laval et Québec sont complétés à 95 % dans le maïs et à 80 % dans le soya, des chiffres qui s’apparentent à la situation aux États-Unis.

Dans les autres régions du sud du Québec, on parle plutôt d’environ 80 % du maïs semé, contre 60 % du soya.

Les quantités d’eau tombée sur la rive nord ont été moins fortes, de sorte qu’après les averses, les producteurs ont pu rentrer au champ plus rapidement qu’ailleurs, a expliqué Annie DesRosiers.

Au cours des derniers jours, de la semence de maïs hâtif circulait encore d’une région à l’autre, notamment pour alimenter la Montérégie. Si certains producteurs osent encore semer du maïs, d’autres ne sèment plus que du soya.

« On change plusieurs sacs de maïs pour des sacs de soya », rapporte Annie DesRosiers.  Nombreux sont ceux qui ont abandonné des projets d’ensemencement de céréales au profit du maïs, pour ensuite remplacer du maïs par du soya.

Dès que c’est possible, les semoirs roulent 24h sur 24, pas toujours dans de bonnes conditions. Si le terrain est trop humide, des problèmes de compaction peuvent survenir. Les grains peuvent aussi tomber entre deux mottes. Le contact sol-semence est alors moins bon, ce qui provoque une levée inégale.

Aux États-Unis
En date de dimanche (5 juin), aux États-Unis, les semis de maïs étaient complétés à 94 %, alors que la moyenne pour les cinq années précédentes est de 98 %.

Le rapport Crop Progress du USDA publié hier (lundi), illustre d’importants rattrapages dans certains états aux prises avec des retards. En une semaine, l’Ohio est passé de 19 % à 58 % de maïs en terre.

À l’échelle du pays, 79 % du maïs est levé, alors que la moyenne des cinq années précédentes est de 90 % en date du 5 juin.

Le soya accuse de plus importants retards, seulement 68 % des superficies ayant été ensemencées au 5 juin, contre 82 % en moyenne. Une semaine plus tôt, seulement 51 % du soya avait été semé.

Météo
Cette semaine, il fera beau mardi sur le sud du Québec. Des orages avec averses pourraient frapper dès mardi après-midi, sinon mercredi. Selon ce que rapporte MétéoMedia, les températures seront très chaudes mercredi et jeudi  – pendant les orages! – avant de chuter vendredi.

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires