Les ventes de boeuf sont à la hausse tant chez les détaillants qu’en restauration

Saint-Laurent (Québec), le 25 avril 2000 – Les ventes de boeuf ont augmenté en 1999 tant au détail qu’en restauration. Les achats au détail ont augmenté de 2,5 % en volume de kg et près de 5 % en $ de ventes. Ceci se traduit par une augmentation de plus de 70 $ millions en dollars de vente de plus qu’en 1998.







« Le nouveau système de nomenclature a facilité les achats de boeuf. »


« Ces données indiquent bien la direction prise par l’industrie du boeuf, c’est la première fois depuis 1996 que les ventes ont augmenté, » nous dit Kevin Boon, président du Centre d’information sur le boeuf (C.I.B.).

Lorsqu’on lui demande à quoi il attribue cette augmentation des ventes, il nous dit, « Je suis porté à croire que le travail effectué par le C.I.B. jumelé au fait que nous produisons un produit plus pratique et plus facile de compréhension pour le consommateur sont quelques-unes des raisons. Nous écoutons les consommateurs en leur donnant un produit plus pratique et de qualité plus constante tout en leur démontrant que le boeuf est bon pour la santé et qu’il fait partie d’une alimentation équilibrée. Le nouveau système de nomenclature a facilité les achats de boeuf. »

Kevin Boon, est un producteur de vache-veau de Delia en Alberta. Il a été élu président du C.I.B. en mars dernier.

Ces chiffres de ventes proviennent des données fournies par le Panel des consommateurs du Canada, le groupe NPD Canada Inc. et CREST.

Commentaires