L’Égypte ouvre ses frontières aux bovins de reproduction canadiens

Ottawa (Ontario), 27 février 2007 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a accueilli favorablement la nouvelle que l’Égypte a accepté de lever l’interdiction d’importer du Canada des bovins de reproduction.

« Le nouveau gouvernement du Canada se réjouit de la décision de l’Égypte de lever l’interdiction d’importer des bovins de reproduction canadiens, a déclaré le ministre Strahl. Cette annonce créera de bonnes possibilités pour notre industrie de productions animales et profitera aux deux pays, alors que nous progressons vers la pleine normalisation du commerce du boeuf et des bovins. »

À la suite de discussions entre Son Excellence Amin Mohamad Osman Abazan, ministre de l’Agriculture et de la mise en valeur des terres, des représentants égyptiens et canadiens ainsi que des porte-parole du secteur canadien de la génétique, l’Égypte a levé son interdiction d’importer du Canada des bovins de reproduction et d’autres types de bétail. Le certificat d’exportation s’appliquera non seulement à l’exportation canadienne des bovins de reproduction mais aussi à celle des moutons et des chèvres.

« La réouverture du marché égyptien aux bovins de reproduction canadiens est importante pour les deux pays, a déclaré M. Rick McRonald, directeur général de l’Association canadienne de l’industrie du bétail et de la génétique. L’Égypte requiert des bovins de reproduction de haute qualité et les éleveurs canadiens sont désireux de répondre à cette demande. »

À la suite d’une mission égyptienne de certification halal au Canada en juillet 2006, l’Égypte a ouvert son marché à l’importation de la viande désossée de boeufs canadiens âgés de moins de 30 mois (MTM) en septembre 2006.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Association canadienne de l’industrie du bétail et de la génétique (CLGA)
http://www.clivegen.org

Commentaires