L’industrie de la crevette est en danger : le gouvernement doit intervenir

Montréal (Québec), 1 novembre 2001 – La Fédération du commerce de la CSN, qui représente les travailleuses et les travailleurs de Pêcheries Marinard, dénonce l’inaction gouvernementale dans la crise que subit actuellement l’industrie de la crevette en Gaspésie.

Madame France Boulay, présidente du Conseil central de la Gaspésie et des Iles-de-la-Madeleine – CSN et monsieur Jean Lortie, président de la Fédération du commerce (CSN), comprennent mal qu’après avoir investi des millions de dollars au printemps 2001 pour restructurer l’industrie, le ministère de l’Agriculture (MAPAQ) ne fait rien pour protéger cet investissement collectif. Comment expliquer que le ministre du MAPAQ, monsieur Maxime Arsenault, manque à ce point de leadership ? Comment expliquer son silence et son inaction alors que le conflit entre les pêcheurs et les producteurs est en train de mener l’industrie à sa perte ? Cela paraît étonnant de la part d’un ministre qui provient pourtant d’une région maritime.

Les travailleuses et travailleurs de la crevette sont en droit de se demander à quoi riment des investissements gouvernementaux de 700 millions dans les régions si on laisse se perdre avec autant de désinvolture les centaines d’emplois reliés à l’industrie de la crevette. Opposés au saccage de cette industrie et des emplois qui s’y rattachent, la Fédération du commerce (CSN), le Conseil central de la Gaspésie et des Iles-de-la-Madeleine (CSN) et les syndicats touchés prônent depuis plusieurs mois une action vigoureuse, coordonnée et concertée afin de sortir l’industrie de la crevette de la précarité qu’elle connaît depuis quelques années.

Pour appuyer son action, la CSN a fait préparer une analyse stratégique de l’industrie de la crevette qui sera soumise aux syndicats le 14 novembre prochain. Par la suite, la CSN et ses organismes appelleront à la tenue d’un « sommet » de la crevette afin que l’ensemble des acteurs socio-économiques concernés puissent contribuer à l’élaboration d’un plan d’action assurant la survie et le développement à long terme de cette industrie gaspésienne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil central du Montréal métropolitain (CSN)

http://www.total.net/~ccmm2/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires