L’Île-Du-Prince-Édouard signe un accord de mise en oeuvre du CSA

Ottawa (Ontario), 6 novembre 2003 – L’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) et le gouvernement du Canada ont conclu un accord pour commencer la mise en oeuvre du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA). Le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre de l’Agriculture et des Pêches de l’Î.-P.-É., M. Mitch Murphy, en ont fait l’annonce.

L’accord permettra d’injecter neuf millions de dollars sur cinq ans dans de nouveaux programmes visant la salubrité des aliments, l’environnement, le renouveau ainsi que la science et l’innovation, en plus d’établir les règles générales et les lignes directrices qui guideront la prestation de ces programmes. Toutes les modalités des programmes du CSA qui seront offerts à l’Î.-P.-É. seront annoncées au cours des prochains mois.

Un financement additionnel de neuf millions de dollars pour la transition, partagé entre les gouvernements du Canada et de l’Î.-P.-É selon la formule 60/40, portera à 18 millions de dollars le financement total visant à renforcer l’industrie agricole et agroalimentaire de l’Î.-P.-É. dans les domaines de l’environnement, de la salubrité et de la qualité des aliments, du renouveau, de la science et de l’innovation, et du commerce international.

En vertu de l’accord quinquennal, les agriculteurs de l’Î.-P.-É. auront accès à des programmes d’assurance-récolte bonifiés, qui couvriront une plus grande gamme de produits et un plus large éventail de risques, ainsi qu’à un nouveau programme, le Programme canadien de stabilisation du revenu agricole, qui aidera les producteurs à faire face aux baisses de revenu importantes et aux catastrophes. Les fonds seront alloués à ces programmes en fonction de la demande, et s’ajoutent au financement fédéral-provincial de neuf millions de dollars prévu aux termes de l’accord pour les domaines autres que la gestion des risques de l’entreprise.

« Nous travaillons très fort avec l’Î.-P.-É. ainsi qu’avec tous nos partenaires provinciaux et territoriaux afin de concrétiser les objectifs du Cadre stratégique pour l’agriculture », a déclaré le ministre Vanclief. Je suis très heureux que nous ayons franchi cette étape à l’Î.-P.-É., et je suis convaincu que nous signerons bientôt des accords de mise en oeuvre avec toutes les provinces. »

« Cet accord permettra de soutenir nos orientations stratégiques que nous avons établies pour l’industrie agricole et alimentaire de l’Île-du-Prince-Édouard, a affirmé M. MacAdam.L’amélioration de la rentabilité et la durabilité de l’industrie est une priorité pour le gouvernement et l’industrie, et cet accord comprend de plus amples mesures à mettre en place afin d’atteindre cet objectif. »

En participant financièrement au CSA, l’Î.-P.-É. peut maintenant profiter du Programme d’aide aux producteurs 2003, une mesure transitoire qui permettra d’avancer des fonds pour aider les producteurs à faire face aux défis actuels de l’industrie avant que le programme de gestion des risques soit complètement mis en oeuvre au pays.

L’an dernier, les recettes monétaires agricoles des agriculteurs de l’Î.-P.-É. se sont élevées à 370 millions de dollars, tandis que les activités de transformation du secteur de la fabrication de produits alimentaires de l’Île ont généré 952 millions de dollars supplémentaires.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Commentaires