L’UE débloque 450 millions d’euros pour ses vignobles

Bruxelles (Belgique), 7 octobre 2004 – L’Union européenne a fixé à environ un demi-milliard d’euros son aide pour cette année à la restructuration et à la reconversion des vignobles, qui sera partagée aussi cette fois avec les nouveaux pays membres.

Le secteur vitivinicole de l’Union touchera 450 millions d’euros, selon le montant indicatif annoncé par la Commission européenne pour la campagne de commercialisation 2004/2005.

« L’amélioration de la qualité des vignes ainsi que l’adaptation de l’offre à la demande est une priorité », a déclaré Franz Fischler, commissaire à l’agriculture, dans le communiqué de l’exécutif européen.

L’objectif est d’aider le secteur à se tourner vers des produits à plus grande valeur ajoutée et plus facilement exportables.

« Le vin est un des produits européens que nous pouvons très bien vendre sur le marché international », a souligné pour sa part lors d’un point presse Gregor Kreuzhuber, porte-parole du commissariat à l’Agriculture.

Pour la première fois, les nouveaux pays membres de l’Union depuis son élargissement à 25 toucheront une partie de l’enveloppe. C’est l’Espagne toutefois qui se taillera la part du lion (145,5 millions d’euros) suivie de la France (107 millions) et de l’Italie (103 millions).

Au cours de la campagne précédente 2003/04, les pays de l’UE à 15 avaient dû se partager une enveloppe de 443 millions.

Cette année devrait être pour les Quinze, en termes de production de vin, la meilleure depuis trois ans grâce à un fort redémarrage de la récolte en France. Les chiffres précis des dix nouveaux pays membres de l’Union ne sont pas encore disponibles.

Le mois dernier, l’organisation syndicale agricole de l’UE COPA-COGECA avait dit prévoir une production de 177 millions d’hectolitres dans l’UE à 15 pour la saison 2004/05, soit 8% de plus que sur la campagne précédente. L’année dernière, le vignoble a beaucoup souffert de la canicule estivale.

Les deux principaux pays producteurs de la partie orientale de l’Europe sont la Hongrie et la Slovaquie. Ils toucheront respectivement sur l’enveloppe européenne 10,1 et 2,9 millions.

Source : Reuters

Commentaires