L’Union acéricole paysanne demande un moratoire de deux ans sur l’agence de vente et les quota dans le sirop d’érable

Saint-Malachie (Québec), 3 février 2004 – Les membres de l’Union acéricole paysanne réunis en assemblée générale à St-Malachie-de-Bellechasse ont appuyé unanimement la demande d’un moratoire de deux ans sur l’Agence de vente et les quotas de production imposés par la Fédération des acériculteurs affiliée à l’UPA, le temps d’élaborer avec tous les intervenants un système de mise en marché qui respecte davantage la liberté de marché et un système de classement qui mette en valeur la qualité et les saveurs caractéristiques de chaque sirop, le tout devant être soumis par référendum aux acériculteurs.

Une Agence de vente qui ne fonctionne pas
Les producteurs considèrent avoir été trompés par la Fédération qui s’est avérée incapable ces deux dernières années de vendre et de payer leur sirop dans une proportion supérieure à 70%. Plusieurs d’entre eux sont au bord de la faillite. D’autant plus que le prix élevé garanti pour le sirop de mauvaise qualité a gonflé les inventaires de sirop invendable qu’on mélange à d’autre sirop, au risque de détruire la réputation d’un produit considéré comme la fierté des Québécois

Une convention qui garantit le paiement et la qualité
Les acériculteurs et les acériculteurs-transformateurs veulent avoir la liberté de mettre leur produit eux-mêmes en marché s’ils le désirent. L’Union acéricole est cependant en faveur d’une convention négociée, ou imposée par le gouvernement, qui fixerait les prix en fonction du volume de la production et des besoins du marché, en prenant soin de dévaluer suffisamment le prix offert pour des sirops avec défaut de saveur pour en décourager la production et la mise en marché. La convention proposée devrait assurer le paiement de 80% du produit à la livraison, la balance en fonction du volume total de la récolte. Les surplus invendus pourraient être livrés à un organisme conjoint chargé de les gérer et financé à même les fonds disponibles pour la mise en marché à la Financière agricole et au Regroupement antérieur.

Remédier à la situation financière désastreuse des producteurs
Quant au millier de producteurs et acheteurs qui sont présentement accusés par la Fédération et la Régie des Marchés d’avoir présumément vendu du sirop sans passer par l’Agence, l’Union acéricole demande que soient abandonnées toutes les réclamations de pénalités (de l’avis de tous abusives), ainsi que toutes les réclamations de prélevés pour le sirop vendu hors de l’agence, en vrac ou au détail. De plus, on demande d’obliger la Fédération à payer immédiatement et intégralement les 12 millions destinés aux acériculteurs impliqués dans le recours collectif. En outre, un programme d’aide est devenu nécessaire pour les érablières mises en danger par le défaut de paiement des deux dernières années.

Reconnaissance syndicale
L’Union acéricole paysanne, qui s’est qualifiée comme porte-parole des acériculteurs désireux de sauvegarder la mise en marché locale et diversifiée d’un produit typiquement québécois, demande à être reconnue comme syndicat représentatif des producteurs et producteurs-transformateurs qu’elle regroupe et d’être présente aux tables où siègent les acériculteurs et à l’office des producteurs acéricoles.

Le Ministère de l’Agriculture doit intervenir
Le Ministère de l’Agriculture a été en mesure ces derniers temps de constater lui-même la gravité de la situation et s’il devait refuser d’intervenir clairement pour redresser la situation, l’Union acéricole paysanne devra envisager la possibilité d’un boycott pur et simple de l’Agence de vente par les producteurs et les acheteurs qui s’y opposent majoritairement

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs acéricoles du Québec
http://www.maple-erable.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ)
http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/

Union Paysanne
http://www.unionpaysanne.com/

Commentaires