L’USDA propose une série de mesures pour éviter l’apparition de l’ESB

Washington (États-Unis), 30 novembre 2001 – La secrétaire américaine à l’Agriculture, Ann Veneman, a annoncé une série de mesures pour renforcer le système de contrôle visant à éviter l’apparition aux Etats-Unis de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), ou maladie de la vache folle.

Ces mesures de précaution ont été annoncées après la publication d’une étude réalisée par l’université de Harvard et parrainée par l’USDA, affirmant pourtant que l’apparition de la maladie de la vache folle est peu probable aux Etats-Unis grâce aux mesures déjà mises en place par le gouvernement.

« Nous voulons prendre des mesures supplémentaires pour être sûrs de rester à l’abri de l’ESB », a déclaré Ann Veneman lors d’une conférence de presse.

« Nous allons tout d’abord faire examiner l’étude par une équipe de scientifiques indépendants pour être sûrs de son objectivité », a-t-elle indiqué.

« En outre, nous allons plus que doubler les tests de dépistage pour les porter à 12 500 durant l’année fiscale 2002, contre 5000 en 2001, et allons proposer des mesures pour réduire davantage les risques potentiels de contagion et être sûrs que des éléments infectés restent à l’écart de la chaîne alimentaire », a affirmé la secrétaire à l’Agriculture.

L’USDA va enfin proposer d’interdire certains dispositifs utilisés dans l’abattage du bétail et une réglementation plus sévère pour se débarrasser du cheptel mort dans les exploitations agricoles. Ces animaux représentent un risque potentiel de propagation de la maladie.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

United States Department of Agriculture (USDA)

http://www.usda.gov/

Commentaires