M. Vanclief rencontre son homologue américain

Washington (États-Unis), 9 mars 2001 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a qualifié sa rencontre avec la Secrétaire à l’Agriculture des États-Unis, Mme Ann Veneman, comme étant un premier pas important vers l’établissement de bonnes relations de travail entre le Canada et la nouvelle administration des États-Unis sur les dossiers liés à l’agriculture.

« Cette rencontre a donné l’occasion de passer en revue un certain nombre de questions urgentes qui nécessitent notre attention, a affirmé M. Vanclief. Nous avons discuté de sujets d’importance pour les agriculteurs des deux côtés de la frontière. »

M. Vanclief a insisté auprès de Mme Veneman sur l’importance de résoudre la question des pommes de terre de l’Î.-P.-É. en se fondant sur des principes scientifiques objectifs et il a affirmé que le Canada travaillera intensément lors des pourparlers de l’OMC afin d’obtenir une importante réduction ou l’élimination des subventions à la production et des subventions faussant le jeu des échanges, ainsi que l’uniformisation des règles du jeu sur la scène internationale.

Des experts techniques se rendront à Washington, le 16 mars, pour examiner les plus récentes preuves scientifiques de l’existence de la galle verruqueuse de la pomme de terre. M. Vanclief a dit qu’il avait bon espoir de conclure une entente dans ce dossier et que les deux pays pourront agir rapidement afin de rouvrir complètement le marché de la pomme de terre.

« Je tiens à résoudre les dossiers qui touchent les producteurs canadiens et je serai heureux de travailler avec Mme Veneman à cette fin », a-t-il ajouté.

« Nous avons discuté, par exemple, de la façon dont nos deux pays collaborent afin de protéger le marché nord-américain contre la fièvre aphteuse. Aussi, nous avons échangé sur la manière dont nous coopérons dans des dossiers clés d’intérêts mutuels tels que la recherche et la biotechnologie. »

Dans l’ensemble, le commerce bilatéral entre le Canada et les États-Unis est estimé à 1 milliard de dollars par jour. De cette somme, le commerce agricole de produits agricoles représente 69 millions de dollars par jour.

« Les rapports canado-américains en matière d’agriculture sont importants pour un pays comme pour l’autre, a fait savoir le ministre. Nous avons tout deux des enjeux importants qui exigent une bonne gestion de nos relations bilatérales. Les producteurs, les transformateurs et les consommateurs comptent sur nous pour préserver un climat propice au maintien de la croissance économique et de la prospérité dans le secteur agricole. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

United States Department of Agriculture (USDA)

http://www.usda.gov/

Commentaires