Maple Leaf communique ses résultats financiers du troisième trimestre de 2003

Toronto (Ontario), octobre 2003 – Les Aliments Maple Leaf Inc. communiquait ses résultats financiers pour le troisième trimestre terminé le 30 septembre 2003.

Au troisième trimestre, les ventes ont été de 1,3 milliard $, ce qui correspond à celles de la période correspondante de l’exercice précédent, et le bénéfice d’exploitation s’est chiffré à 32,8 millions $, avant les postes exceptionnels (22,5 millions $ après les postes exceptionnels), en baisse par rapport aux 49,8 millions $ enregistrés à l’exercice précédent. Le bénéfice du trimestre a été principalement affecté par la persistance du bas prix du porc dans l’industrie, résultant d’un surapprovisionnement de protéines de viande en Amérique du Nord, associé au peu de vigueur persistant du marché japonais du porc.

La société a enregistré une charge exceptionnelle imputée au bénéfice de 10,3 millions $ avant impôt (6,9 millions $ après impôt) pour constater le coût de plusieurs initiatives de restructuration commerciale, principalement la consolidation des exploitations d’usines de produits de nutrition destinés au bétail de la société dans les Maritimes et la réorganisation de ses exploitations de transformation des viandes dans la région Atlantique du Canada.

Au troisième trimestre, le bénéfice net avant les postes exceptionnels s’est chiffré à 7,2 millions $, ou 0,05 $ par action, en regard de 0,16 $ par action à l’exercice précédent. Après comptabilisation des postes exceptionnels, le bénéfice net de 0,3 million $ (une perte de 0,01 $ par action) a fléchi, depuis les 19,3 millions $ enregistrés en 2002. Le bénéfice pour l’année à ce jour avant les postes exceptionnels s’est chiffré à 18,5 millions $, ou 0,13 $ par action, en regard de 58,8 millions $, ou 0,49 $ par action, à l’exercice précédent.

Le 25 septembre, la société a annoncé la signature d’un accord définitif visant l’acquisition de Schneider Corporation. Grâce à des ventes annuelles de 1,2 milliard $, Schneider’s est un chef de file de marque dans le marché canadien des viandes emballées de première qualité et des produits alimentaires. Cette acquisition équilibrera la force de Maple Leaf liée à la transformation primaire et fera plus que doubler l’importance des exploitations de viande transformée de la société. La clôture de la transaction est prévue pour le début de 2004 et elle est assujettie à l’approbation du Bureau canadien de la concurrence.

Le président et chef de la direction, monsieur Michael McCain, a fait la déclaration suivante : « Alors que nous avons continué de sentir les effets de l’un des marchés des protéines les plus difficiles de l’histoire récente, le redressement du prix du porc et la baisse des stocks en entrepôt réfrigéré indiquent que le pire est sans doute enfin passé. Nous nous efforçons de constituer une valeur à long terme. Au cours du trimestre, nous avons entrepris plusieurs initiatives stratégiques clés, notamment l’accroissement de notre participation dans l’entreprise de boulangerie, le soutien du leadership marchand constant dans nos exploitations de produits de nutrition destinés au bétail, et l’accroissement significatif de notre entreprise de viande transformée par l’adoption de mesures visant l’acquisition de Schneider’s. Nous avons confiance en l’avenir et nous croyons que ces initiatives et d’autres fourniront des occasions permettant d’accroître la valeur pour les actionnaires. »

Au troisième trimestre, les autres dépenses, de 1,1 million $, ont été associées principalement à l’accroissement des frais de transaction et d’experts-conseils associés à la réorganisation du Groupe de boulangerie l’an dernier. Pour le trimestre, les frais d’intérêt de 17,4 millions $ ont augmenté, depuis 13,9 millions $ à l’exercice précédent, par suite de la hausse des taux d’intérêt et des niveaux d’endettement. Au troisième trimestre, les flux de trésorerie générés par l’exploitation ont été de 22,2 millions $, en regard de 37,9 millions $ à l’exercice précédent, ce qui reflète des investissements nettement réduits associés au fonds de roulement, compensés par un bénéfice moins élevé et des changements connexes aux soldes d’impôts futurs.

Les dépenses d’immobilisations ont été de 35,4 millions $, en regard de 24,5 millions $, à l’exercice précédent; l’augmentation est attribuable principalement à un investissement dans une autre gamme de produits précuits à la boulangerie de la société située à Roanoke, en Virginie, afin de répondre aux exigences d’un nouveau contrat exclusif de dix ans avec une grande chaîne de services alimentaires de l’Amérique du Nord.

En octobre, la société a renégocié sa principale facilité d’emprunt bancaire, dont une partie importante arrivait à échéance en 2004. Les principaux changements comprennent l’accroissement de la facilité de 519 millions $ à 635 millions $, la révision de la date d’échéance fixée à octobre 2005, et la modification des taux d’intérêt.

Le 24 août 2003, la société a acheté 903 100 actions ordinaires de Pain Canada, au prix de 26,50 $ l’action, en vertu d’un accord privé, portant ainsi de 81,1 % à 84,7 % la participation de Les Aliments Maple Leaf dans Pain Canada.

Le Groupe des produits de la viande (produits de viande préparés à valeur ajoutée de marque; produits de porc à valeur ajoutée de marque et frais et congelés; produits de poulet et de dinde à valeur ajoutée de marque et frais et congelés; et commercialisation, distribution et commerce d’aliments à l’échelle mondiale)

Au troisième trimestre, les ventes du Groupe des produits de la viande ont fléchi à 701,6 millions $, depuis 717,6 millions $ à l’exercice précédent, alors que les augmentations liées aux ventes de produits alimentaires pour consommateur, de porc et de volaille ont été compensées par une baisse du nombre de porcs transformés et par la fermeture l’an dernier de l’exploitation de l’abattoir de boeuf dans la région Atlantique du Canada. Pour l’année à ce jour, les ventes de 2,1 milliards $ sont comparables à celles de 2,2 milliards $ enregistrées l’an dernier. Les pertes d’exploitation de 9,7 millions $ (comprenant un gain lié à la clôture du régime de retraite de 1,3 million $) doivent être comparées au bénéfice d’exploitation de 11,9 millions $ enregistré à l’exercice précédent. Pour les neuf premiers mois, les pertes ont atteint 11,9 millions $ (ce qui comprend un gain de retraite avant impôt de 9,5 millions $), en regard d’un bénéfice d’exploitation de 39,0 millions $ enregistré à l’exercice précédent.

La majeure partie du troisième trimestre a été caractérisée par le faible prix du porc, des marges de transformation comprimées et des ventes réduites au Japon, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. En conséquence, les marges réduites générées par la transformation première du porc et les entreprises internationales de la société ont plus que compensé le bon rendement enregistré dans les entreprises de produits alimentaires pour consommateur et de volaille. Vers la fin du trimestre, tant le prix du porc que les marges liées à la transformation du porc ont enregistré une nette amélioration, et le volume et les marges du marché japonais ont commencé à s’améliorer. Les prévisions de l’industrie prévoient que les marchés du porc, tant intérieur que japonais, continueront de s’améliorer en 2004.

Les marges associées à la volaille ont continué de s’améliorer tout au long du trimestre, en raison de prix de vente supérieurs et d’améliorations des coûts de Six Sigma. Le meilleur prix reflète une tendance du marché de la volaille nord-américain qui s’est maintenu jusqu’à ce jour au quatrième trimestre. Le bénéfice des exploitations de Consumer Foods a été affecté par un changement à court terme favorisant les produits de boeuf alors que les consommateurs ont profité de la baisse du prix du boeuf; toutefois, l’ensemble des ventes et les marges dans ce marché ont continué de s’améliorer grâce à de fortes de ventes de saucisses fumées et de bacon et à la pénétration accrue du marché dans le secteur des services alimentaires. En août, Maple Leaf a lancé une gamme de cinq produits de rôti précuit réfrigéré, produits à l’usine de la société de Laval, au Québec, qui fournit au consommateur un rôti nutritif de grande qualité prêt à manger en dix minutes. Le lancement a été très bien soutenu grâce à des inscriptions de produits complètes dans tous les grands magasins à bannière nationaux et à rabais, à l’échelle du Canada.

Les bénéfices des exploitations de transformation de la viande de la société dans la région Atlantique du Canada ont poursuivi leur progression, bien que dans une moindre mesure qu’à l’exercice précédent. Des projets ont récemment été annoncés visant à réduire davantage la taille des installations de Moncton; le coût de cette initiative a été imputé aux postes exceptionnels.

Le Groupe agro-alimentaire (recherche, développement et approvisionnement de produits et de services de qualité de nutrition destinés au bétail; aliments pour animaux d’agrément; production de porc; et recyclage de sous-produits d’animaux)

Au troisième trimestre, les ventes du Groupe agro-alimentaire ont été de 229,9 millions $, en regard de 239,6 millions $ à l’exercice précédent, et les ventes pour l’année à ce jour se sont chiffrées à 684,1 millions $, en regard de 701,5 millions $ à l’exercice précédent. Les ventes ont régressé par suite de la baisse des coûts des produits de base liés aux produits de céréales. Le bénéfice d’exploitation au troisième trimestre a progressé de 53 % et a atteint 25,9 millions $, depuis 16,9 millions $ enregistrés à l’exercice précédent. Pour le trimestre, le bénéfice a profité de l’excellent rendement des ventes de produits de nutrition destinés au bétail et du profit généré par la vente du quota de production de volaille dans la région Atlantique du Canada. Lorsqu’on exclut l’impact du profit de la vente du quota de production de volaille, le bénéfice d’exploitation enregistre une progression de 22 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Pour l’année à ce jour, le bénéfice d’exploitation s’est chiffré à 57,1 millions $, en regard de 51,7 millions $ à l’exercice précédent.

La société a récemment approuvé les plans de construction d’une usine de produits de nutrition destinés au bétail de classe mondiale, de 15 millions $, à Moncton, au Nouveau-Brunswick; l’usine aura une capacité de production annuelle de 225 000 tonnes de produits de nutrition destinés au bétail de première qualité. Lorsque l’usine sera mise en service, d’ici à dix-huit mois, trois usines actuelles de la région seront fermées et la production sera consolidée dans la nouvelle usine. La majeure partie de ces coûts de clôture a été comptabilisée sous un poste exceptionnel au troisième trimestre. Les coûts de fermeture éventuels seront imputés au bénéfice lorsqu’ils seront encourus. Cet investissement, dans la foulée d’investissements semblables faits en Ontario et dans l’ouest du Canada, s’inscrit dans la logique de la stratégie de la société visant le maintien de son leadership dans l’industrie canadienne des produits de nutrition destinés au bétail en fournissant aux producteurs associés à Maple Leaf des produits de nutrition destinés au bétail de grande qualité et un service connexe au plus bas prix possible.

Le Groupe des produits de boulangerie (comprend la participation de 84,7 % de Maple Leaf dans la société Pain Canada Compagnie, Limitée, un producteur de pointe de produits de boulangerie frais et précuits congelés, et de sauces et de pâtes alimentaires fraîches)

Au troisième trimestre, les ventes du Groupe des produits de boulangerie ont augmenté à 321,5 millions $, en regard de 311,5 millions $ pour la période correspondante de l’exercice précédent; pour l’année à ce jour, les ventes ont atteint 943,1 millions $, en regard de 863,9 millions $ à l’exercice précédent. L’accroissement des ventes est attribuable à l’accroissement des volumes dans les exploitations de produits frais et congelés et de boulangerie au Royaume-Uni. Le bénéfice d’exploitation a été de 16,5 millions $, en regard de 21,0 millions $ à l’exercice précédent, alors que le bénéfice pour les neuf premiers mois a été de 43,6 millions $, en regard de 52,1 millions $ à l’exercice précédent. Cette baisse du bénéfice a été principalement attribuable aux coûts associés à un conflit de travail dans un centre de distribution de produits de boulangerie frais au Québec, qui a été réglé en septembre. Lorsqu’on exclut ces coûts, le Groupe des produits de boulangerie a enregistré une hausse du bénéfice de 2 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent (une baisse de 2 % pour l’année à ce jour). Les exploitations de produits de boulangerie frais ont enregistré un excellent rendement pour le trimestre, grâce principalement à la progression des ventes aux Etats-Unis et dans le marché du Québec, et à la forte croissance enregistrée dans la région centrale du Canada grâce principalement à la progression des ventes de Dempsters Fresh to the Last Slice. Au cours du trimestre, les exploitations de produits de boulangerie congelés ont obtenu de nouveaux marchés de boulangerie en magasin aux Etats-Unis et au Canada, ainsi que plusieurs nouveaux contrats de services alimentaires, et elles ont accentué les ventes de leurs produits de pain artisanal partiellement cuits au Canada et par l’intermédiaire de nouveaux comptes de détail nationaux aux Etats-Unis.

La société a déclaré un dividende de 0,04 $ par action payable le 31 décembre 2003 aux actionnaires inscrits le 12 décembre 2003.

La société Les Aliments Maple Leaf Inc., une société de transformation alimentaire canadienne de pointe, a pour mission de fournir des produits alimentaires de qualité aux consommateurs du monde entier. La société, dont le siège social est à Toronto, au Canada, emploie environ 18 000 personnes dans ses établissements répartis par tout le Canada ainsi qu’aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. En 2002, la société a enregistré des ventes de 5,1 milliards $.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Aliments Maple Leaf
http://www.mlfi.com/

Commentaires