Marchés des grains: Consensus à la hausse

Après plusieurs semaines moroses, les grains ont terminé la semaine dans le vert en raison des préoccupations causées par la météo. Les gains de la semaine auraient toutefois été encore plus élevés si les courtiers n’avaient pas décidé d’encaisser des profits après plusieurs jours de ce qui pourrait être qualifié de rallye pour le blé. Par ailleurs, les données positives sur le chômage aux États-Unis ont redonné de la force au dollar, ce qui a affaibli l’attrait des céréales américaines.

Le blé s’est fortement redressé après le plongeon de la semaine précédente. La qualité des grains aux États-Unis demeure l’inquiétude principale à la suite des pluies torrentielles dans certains états américains. La météo a également été au centre des préoccupations puisque l’Europe et la Russie connaissent un épisode de sécheresse qui remet en question les rendements anticipés de la prochaine récolte. La météo changeante dans l’est du Canada attire aussi l’attention puisque les séquences de froid et de gel se succèdent depuis quelques semaines, en plus d’un temps anormalement sec. Quelques-unes des inquiétudes se sont toutefois estompées vers la fin de la semaine et plusieurs ont profité d’une des meilleures semaines de la céréale en trois ans pour encaisser des gains.

Le maïs a suivi la tendance du blé mais plus modestement. La météo a aussi influencé à la hausse le grain puisque près de 5% des superficies aux États-Unis n’on pas pu encore être semés en raison des pluies. Certains observateurs prévoient maintenant des superficies moindres que prévu en maïs, ce qui diminuerait d’autant les prévisions de récoltes en 2015.

Le soya est le grain qui a le moins profité du sentiment positif sur les marchés. La fève a terminé avec un léger gain puisque le calendrier de semis suit son cours normal au sud de la frontière. Les récoltes en Amérique du Sud penchent aussi vers un scénario d’abondance de soya sur les marchés mondiaux. Après le Brésil, la saison se déroule sans problème majeur en Argentine. Plusieurs analystes ont aussi souligné la quantité importante de positionnement à la baisse de contrats à terme pour le soya, ce qui plaide pour une tendance à la baisse dans le futur.

Le boisseau de blé pour juillet a bondi de 8,4% à 5,7100 $US par rapport à 4,7700 $US une semaine plus tôt. Le boisseau de maïs pour juillet a gagné 2,7% à 3,6050 $US contre 3,5100 $US vendredi dernier. Le contrat à terme pour le boisseau de soya a pour juillet a affiché un modeste gain de 0,4% à 9,3400 $US contre 9,3775 $US la semaine dernière.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires