Marché des grains : Le blé résiste à la tendance négative

Les cours du maïs et du soya ont encaissé des pertes durant la dernière semaine tandis que le blé a terminé en territoire positif. Les céréales ont réagi différemment à un recul du dollar américain, de nouvelles estimations sur l’offre et la demande mondiale, et l’actualité sud-américaine.

Le dollar américain a reculé en anticipation à la première hausse des taux d’intérêt américain en 10 ans. La Réserve fédérale devrait augmenter son taux de base mercredi. Les analystes s’attendent à de la volatilité sur les marchés à la suite de l’annonce mais le message accompagnant la hausse aura plus d’impact que le relèvement lui-même des taux.

La diminution du dollar aurait dû rendre les grains américains plus attrayants mais les nouvelles des cultures en Amérique du Sud sont bonnes, ce qui augure une compétition additionnelle pour le soya des États-Unis. Les derniers chiffres ont également indiqué une chute de 22% des exportations de soya depuis novembre après avoir affiché de bons chiffres semaines après semaines.

Le maïs a perdu moins de plumes que le soya mais a été affecté par le même genre de nouvelles, soient des récoltes abondantes dans l’hémisphère sud et des ventes à l’étranger au ralenti.

Le blé a le plus profité de la nouvelle compétitivité des grains sur les marchés mondiaux. Les cours du blé ont également profité du rapport mensuel sur l’offre et la demande publié mercredi par le ministère de l’agriculture des États-Unis qui n’a pas été aussi négatif que prévu par les analystes. Preuve que l’intérêt pour le blé est solide, la tendance s’est maintenue même si l’USDA a relevé ses prévisions d’offre au niveau mondial

Le boisseau de blé pour mars, le plus actif, a terminé avec un gain de 1,2% à 4,9050 $US contre 4,8450 $US une semaine plus tôt. Le boisseau de maïs pour mars a clôturé avec une baisse de 1,6% à 3,7525$US contre 3,8150 $US vendredi dernier. Le boisseau de soya pour janvier a perdu 3,9% à 8,7075 $US par rapport à 9,0600 $US.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires