Marché des grains: Le maïs tout près de la barre des 4$ US

La semaine a été riche en chiffres et en statistiques. Mais contrairement aux attentes, les données ont montré un portrait positif de la situation des marchés internationaux avec une demande plus forte que prévu. Les impacts des intempéries en Amérique du Sud ont également continué d’influencer à la hausse les cours des marchés. À la lueur de la remonté de certains cours, des analystes spéculent également sur la possibilité que des agriculteurs modifient leurs plans pour profiter du rebond des dernières semaines, particulièrement le soya.

Le département américain de l’Agriculture a causé la surprise en dévoilant mardi des prévisions plus fortes que prévu au sujet de la demande américaine et internationale. Ces chiffres ont été favorables pour le soya, mais également pour le maïs. La demande pour le soya devrait atteindre des sommets en raison des pluies qui ont endommagé les récoltes en Argentine. La demande provenant de la Chine augmenterait selon les États-Unis de 4% dans la prochaine année. Les prix du soya qui avaient fortement augmenté en avril ont donc trouvé un nouvel élan. En contrepoids, les chiffres sur l’exportation jeudi ont démontré toutefois une diminution des exportations, ce qui a fait reculer le soya à Chicago.

Après un début de saison favorable, les pluies ont ralenti les semis de maïs aux État-Unis. Les analystes estiment que les agriculteurs pourraient être tentés de substituer le soya au maïs, surtout que le prix du soya a rendu sa culture beaucoup plus rentable.

Le blé a pour sa part surfé sur de très bons chiffres sur les ventes à l’exportation qui se sont avérés supérieurs aux prévisions. La tendance à la hausse demeure toutefois fragile puisque les stocks mondiaux et américains demeurent importants. Les conditions de culture du blé sont également jugées bonnes en Europe et en Russie, alors qu’elles s’améliorent au Canada et en Australie.

Le boisseau de soja pour juillet, le plus actif, a enregistré une hausse de 2,9% à 10,6500 $US contre 10,3475 $US une semaine plus tôt. Le boisseau de maïs pour juillet a réalisé un gain pour la semaine de 3,5% en terminant à 3,9075 $US contre 3,7750 $US la semaine précédente. Le boisseau de blé pour juillet a aussi terminé en hausse. Il a clôturé à 4,7475 $US contre 4,6375 $US une semaine plus tôt, une hausse de 2,37 %.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires