Marché des grains: Semaine positive à Chicago

La semaine s’est soldée par des gains à Chicago pour le maïs, le soya et même le blé. Après les hésitations des dernières semaines, l’enthousiasme est revenu sur les parquets puisque plusieurs s’attendent à une révision à la baisse des estimations de récoltes de maïs et de soya.

Les premiers résultats de moissons sont en effet décevants et l’état des récoltes a été révisé à la baisse pour la dernière semaine. Ces informations ont suffi pour que le marché anticipe des prévisions moins généreuses de la part du département américain de l’Agriculture (USDA) lors de sa prochaine mise à jour, prévue le 12 septembre. Les estimations risquent de laisser présager une très bonne récolte tout de même, ce qui n’ pas toutefois découragé les acheteurs.

C’est le maïs qui a bénéficié le plus des sentiments positifs du marché. Le soya a grimpé, mais avec une moins grande amplitude puisque dans le cas de l’oléagineux, l’évaluation des cultures est restée stable avec des conditions jugées bonnes à excellentes dans 73% des cas. Il s’agirait d’un record pour la première semaine de septembre.

Le blé s’est maintenu tout en limitant ses pertes. La céréale demeure près de ses niveaux les plus bas en dix ans puisque l’offre mondiale demeure abondante.

Le boisseau de maïs pour livraison, le contrat le plus échangé, a terminé avec un gain de 3,8% à 3,4100 $US contre 3,2850 $US.

Le boisseau de soya pour novembre, le plus échangé, a clôturé la semaine sur une hausse de 2,9% à 9,8025 SU comparativement à 9,5250 $US la semaine dernière.

Le boisseau de blé pour décembre, le plus actif, a conclu le semaine à 4,0350 $US par rapport à  3,9925 $US, pour une augmentation de 1%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires