Modernisation des services gouvernementaux destinés à l’industrie de la transformation alimentaire

Québec (Québec), 5 mai 2004 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a annoncé un projet de modernisation des services gouvernementaux destinés à l’industrie de la transformation alimentaire.

Ce projet donne suite aux engagements de son gouvernement envers ce secteur et il s’inscrit dans la grande démarche de modernisation de l’État québécois.

Ce projet vise en effet à renouveler et à moderniser les façons de faire dans le développement de l’industrie de la transformation alimentaire et ainsi à mieux répondre aux enjeux, défis et besoins des entreprises de ce milieu et à maximiser l’offre de service mise à leur disposition.

« Cette industrie occupe une place majeure dans l’économie du Québec et dans celle de chacune de ses régions. Dans un environnement d’affaires devenu fortement compétitif avec l’ouverture des marchés et la place dominante qu’occupent les grandes chaînes d’alimentation, c’est en effet sur la compétitivité du secteur de la transformation que reposent la poursuite de la prospérité agricole du Québec et la vitalité économique de plusieurs régions », a précisé la ministre Gauthier.

Le projet du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) consiste en une réorganisation des services gouvernementaux qui se concrétisera par la création d’une Société de développement de la transformation alimentaire. La ministre Gauthier a déclaré « qu’il s’agit de transformer l’actuelle direction générale consacrée à la transformation alimentaire en une unité administrative définie par une convention de performance et d’imputabilité ». De plus, la ministre a ajouté que cette unité administrative aurait le mandat de coordonner l’offre des différents services gouvernementaux destinés aux entreprises de transformation alimentaire. D’ailleurs, celles-ci auront un rôle important à jouer dans cette société, car elles seront représentées au sein du conseil d’administration. Les entreprises faisant affaire dans les régions, en particulier, tireront profit de la réforme proposée en raison de la mise en place d’un réseau de guichets régionaux qui seront le fer de lance de la Société.

Ce projet prévoit la conclusion d’ententes d’harmonisation avec les ministères et organismes québécois et fédéraux offrant des services aux entreprises de transformation alimentaire. Ces ententes viseront à assurer une livraison intégrée des différents services et à en maximiser l’impact sur le développement des entreprises. Des négociations sont actuellement en cours concernant l’appui au développement des exportations et l’harmonisation des programmes d’aide financière.

Des plans d’action sont également prévus pour les années 2004-2007, dans les domaines du développement des activités en région et des exportations ainsi que de l’appui au secteur des biotechnologies.

Les bénéfices attendus du projet de modernisation se traduisent par l’engagement des entreprises de transformation alimentaire dans la gestion des programmes et des services qui leur sont destinés et leur adhésion à ceux-ci. Ainsi, il y aura une meilleure adéquation entre les besoins des entreprises et les services offerts par les différents ordres de gouvernement. De plus, la mise en place d’un réseau de guichets régionaux aura un impact significatif sur le développement des activités de transformation alimentaire en région.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires