Mérite national de la restauration et de l’alimentation : lauréats du Prix Renaud-Cyr

Montréal (Québec), 18 février 2004 – À l’occasion du gala du Mérite national de la restauration et de l’alimentation, la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a dévoilé les noms des lauréats du prestigieux prix Renaud-Cyr.

Le prix Renaud-Cyr souligne le savoir-faire des professionnels de la table pour leur contribution remarquable à la culture gastronomique québécoise et constitue un lien entre les producteurs, les transformateurs, les cuisiniers et les pâtissiers. Ce prix valorise aussi l’utilisation de produits du terroir québécois et procure à la cuisine des régions et à ses artisans rayonnement et notoriété. Le prix comprend deux catégories, soit « Chef » et « Artisan ».

La catégorie « Chef » s’adresse aux cuisiniers ou aux pâtissiers qui possèdent au moins huit ans d’expérience. Ceux-ci détiennent un diplôme d’études ou l’équivalent, privilégient un partenariat avec les artisans, s’engagent auprès de la relève et leur établissement est conforme à la réglementations en vigueur.

La catégorie « Artisan » reconnaît le mérite d’un producteur ou d’un transformateur dont l’entreprise est établie depuis au moins trois ans. L’artisan utilise une matière de base d’origine québécoise et vend un produit de qualité. Il privilégie également un partenariat avec les réseaux de l’hôtellerie-restauration. Enfin, son établissement possède une raison sociale conforme à la réglementation en vigueur.

Les lauréats
Catégorie « Chef »
Cuisinier en établissement
Dominique Truchon
Chef des cuisines
Auberge des Peupliers
La Malbaie

Cuisinier formateur
Gaétan Tessier
Chef formateur
Centre Relais de la Lièvre
Lac-Simon

Catégorie « Artisan »
Artisan producteur
André Blais
Bergerie Richelieu
Saint-Marc-sur-Richelieu

Artisan transformateur
James-Henry et Charles Atkins
Atkins et Frères
Mont-Louis
« Je désire féliciter les lauréats 2004 du prix Renaud-Cyr pour leur contribution au développement de la gastronomie québécoise. Votre passion et votre souci de l’excellence constituent des modèles pour l’ensemble de vos collègues », a tenu à souligner la ministre Gauthier.
Le Mérite national de la restauration et de l’alimentation
Dernier-né des cinq Grands Événements du bioalimentaire québécois, le Mérite national de la restauration et de l’alimentation rend hommage à des femmes et à des hommes qui exercent leur métier avec passion et souci de l’excellence.

Pour obtenir la liste complète des gagnants, consulter le site Internet du Mérite national de la restauration et de l’alimentation.

Profil des lauréats :
Catégorie « Chef »
Dominique Truchon
Chef des cuisines à l’Auberge des Peupliers à La Malbaie.
Dominique Truchon est l’un des chefs pionniers de la région de Charlevoix, convaincu que la mise en valeur des produits par une collaboration étroite avec les producteurs était un moteur de développement pour sa région. Il est l’un des fervents défenseurs de la Route des saveurs de Charlevoix.

Gaétan Tessier
Chef formateur au Centre Relais de la Lièvre à Lac-Simon.
Pour Gaétan Tessier, former un futur cuisinier ne consiste pas seulement à lui apprendre des techniques. La connaissance des produits est essentielle et celle des produits québécois, primordiale. Le lien avec les producteurs de sa région fait partie des préoccupations de ce cuisinier formateur qui, tous les ans, avec une brigade d’élèves, participe au Rendez-vous des saveurs de l’Outaouais à Hull.

Catégorie « Artisan »
André Blais, Bergerie Richelieu à Saint-Marc-sur-Richelieu.
Pour mettre La Vallée du Richelieu en valeur, les cuisiniers et les producteurs ont uni leurs efforts. Grâce à cette complicité ainsi qu’à la philosophie et à la volonté tenace de ses propriétaires, le Bergerie Richelieu et ses agneaux font la preuve que l’on peut être artisan, sans être un gros producteur, et avoir de la notoriété.

James-Henry et Charles Atkins, Atkins et Frères à Mont-Louis.
Ces deux frères qui ont réuni leurs compétences pour créer Atkins et Frères croient fermement au potentiel de la Gaspésie. Ils ont choisi de transformer poissons et fruits de mer de manière à ce qu’une valeur ajoutée les fasse rechercher par les gourmets. Ils ont fait appel à l’expertise des cuisiniers de leur région. L’étiquette « Atkins et Frères » a franchi les limites de la Gaspésie et est maintenant disponible dans les rayons spécialisés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Mérite national de la restauration et de l’alimentation (mnra)
http://www.agr.gouv.qc.ca/mnra/

Commentaires