Nouveaux cas de résistance

Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) a publié un avis le 10 mai, pour signaler de nouveaux cas de mauvaises herbes résistantes à un herbicide du groupe 2 au Québec. Ils concernent la morelle noire de l’Est, la petite herbe à poux et l’amarante à racine rouge.

En 2011, la présence de mauvaises herbes résistantes aux herbicides (issues de semences récoltées en 2010) avait été officiellement confirmée dans une seule localité, celle d’Upton.

À l’hiver 2012, l’équipe du chercheur François Tardif de l’Université de Guelph a réalisé des tests sur des plantes issues de semences récoltées en 2011 et a identifié des mauvaises herbes résistantes dans cinq nouvelles localités.

Toutes ces mauvaises herbes ont démontré une résistance à un herbicide du groupe 2 – Inhibiteurs de l’acétolactate synthase (ALS) aussi appelée acétohydroxyacide synthase (AHAS).

Morelle noire de l’Est : à Upton et Saint-Jean-sur-Richelieu
Petite herbe à poux : à Saint-Mathieu (Montérégie), Saint-Valentin, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Alexandre et Argenteuil.
Amarante à racine rouge : Saint-Alexandre

Consultez l’avis du RAP, avec photos (PDF)

 

 

Commentaires