Nouveaux hybrides de maïs et azote

C’est ce qu’a révélé une analyse des différentes recherches réalisées au fil des ans. Un récent article publié sur le site de AgAnswers par Tony Vyn, professeur à l’Université Purdue, résume les résultats obtenus par Ignacio Ciampitti dans le cadre d’un projet de recherche postdoctoral.

maisL’objectif était d’identifier les prélèvements des différents nutriments selon le stade de développement de la culture. Or, les résultats ont clairement indiqué que les nouveaux hybrides de maïs-grain (après 1990) utilisent 27 % plus d’azote provenant du sol après la floraison. C’est comme si la nouvelle génération conserve ses capacités d’utiliser l’azote du sol plus longtemps durant la saison de croissance au lieu d’utiliser les réserves accumulées dans les tiges et les feuilles pour finir son développement. Pour ces hybrides, en moyenne, 56 % des prélèvements en azote ont lieu après la floraison. Cette caractéristique contribue à l’amélioration des rendements tout en augmentant l’efficacité de l’azote.

Les spécialistes ajoutent que si ces plants produisent plus de biomasse et plus de grains, ils prélèveront aussi plus de nutriments comme le phosphore et le potassium. Les quantités varient selon le stade de développement de la culture. Les informations recueillies sur les prélèvements sont importantes pour prédire les rendements et l’efficacité des engrais appliqués, croient les chercheurs. Malheureusement, ce n’est qu’à la floraison du maïs que la relation entre les prélèvements et les rendements est la plus forte. Pour ajuster la fertilisation selon les différents génotypes, il faudrait être en mesure de déterminer plus tôt en saison leur caractéristique de prélèvement.

Il ne faut pas oublier que les prélèvements des éléments nutritifs ne sont pas uniquement reliés aux génotypes, mais aussi aux différentes interactions de ces derniers avec l’environnement, les conditions de croissance, la densité de population et la disponibilité des éléments dans le sol.

Source : Ag Answers

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires