Nouvel accord sur le commerce intérieur : l’UPA et la FPLQ sont satisfaites

Longueuil (Québec), 11 juillet 2008 – L’Union des producteurs agricoles (UPA) et la Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ) accueillent favorablement l’annonce, à l’issue de la Conférence annuelle des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture à Québec, du report à l’automne de la ratification du volet agroalimentaire de l’Accord sur le commerce intérieur (ACI). Les deux organisations sont toutefois conscientesqu’il reste beaucoup à faire pour en arriver à une nouvelle version acceptablepour l’ensemble des provinces.

En milieu de semaine, l’UPA et la FPLQ avaient publiquement dénoncé lefait que la nouvelle version de l’ACI remet en question l’exercice des pleinspouvoirs québécois de réglementer l’étiquetage et la composition des aliments.Elle met aussi en péril les mesures favorisant la mise en marché collective etla gestion de l’offre des produits agricoles.

En vertu du nouveau projet d’Accord, tout individu ou toute entreprisesouhaitant commercialiser ses produits dans une autre province pourrait seplaindre à l’ACI dès qu’une mesure provinciale ou fédérale lui engendre uncoût additionnel ou donne l’impression d’entraver ou de restreindre lesoccasions de commerce. Or, de telles mesures visent prioritairement à protégerles consommateurs et à leur garantir une information juste et complète sur lesproduits qu’ils consomment.

« Le ministre québécois de l’Agriculture, Laurent Lessard, nous avaitconfirmé qu’il partageait nos préoccupations. Avec l’aide de sa collègue del’Ontario (le Québec et l’Ontario représentent plus de 60 % des consommateurscanadiens), il a manifestement réussi à convaincre ses homologues provinciauxque la présente version de l’Accord était inacceptable. Reste maintenant, dansle cadre du processus annoncé aujourd’hui, à modifier le projet d’Accord pourqu’il respecte la spécificité québécoise au regard de ses lois, règlements etchoix agroalimentaires. A cet égard, le ministre peut compter sur notre pleinecollaboration », a indiqué le président de l’UPA, M. Christian Lacasse.

« Monsieur Lessard s’est engagé à consulter les agriculteurs et lesconsommateurs de façon à ce que leurs préoccupations se reflètent dans toutenouvelle version des dispositions agricoles de l’ACI. Nous considéronstoutefois que plus de précisions et d’assurances étaient requises quant aumaintien intégral des prérogatives québécoises en matière d’étiquetage et decomposition des aliments. Nous insisterons donc, d’ici l’échéance de cetautomne, sur ces questions fondamentales pour les Québécoises et Québécois », apoursuivi le président de la FPLQ, M. Marcel Groleau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des Producteurs de Lait du Québec
http://www.lait.org

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires