OGM : les agriculteurs américains réclament l’intervention de Bush contre l’UE

France, 25 novembre 2002 – Les « farmers » américains sont à bout de patience : ils ne croient plus à une prochaine levée du moratoire européen sur les Organismes génétiquement modifiés qui leur vaut un manque à gagner important et vingt-cinq organisations agricoles ont adressé un courrier au président, George W.Bush lui demandant de porter plainte auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce contre l’Union européenne. L’hostilité de l’opinion européenne à l’égard des OGM perdure et le dernier conseil des ministres de l’Environnement des Quinze est loin d’avoir convaincu les américains d’un changement d’attitude de ce côté de l’Atlantique. Bruxelles, qui a stoppé toute autorisation de production de nouveaux OGM sur le territoire européen depuis quatre ans, n’a pas interdit les importations, mais, protestent les Etats-Unis, cette situation freine le développement des OGM. Les livraisons de maïs américain à l’UE ont diminué, ainsi que les exportations de soja, dont la valeur a fondu de moitié de plus de 2 milliards de dollars à un peu plus d’1 milliard. Certains experts estiment le préjudice des producteurs de maïs américains à 300 millions de dollars par an. Ce n’est pas là le seul objet de la colère aux Etats-Unis. Le risque de voir Bruxelles imposer aux pays producteurs d’OGM des filières séparées pour les cultures OGM et celles qui ne le sont pas, ainsi qu’ un système de contrôle et d’étiquetage très strict ne fait qu’alimenter le contentieux Outre-Atlantique sur ce sujet. Les farmers affirment qu’il est pratiquement impossible de garantir l’absence d’OGM tout au long de la chaine alimentaire.

Source : Les Échos

Commentaires