OGM : l’UE juge la plainte à l’OMC « regrettable » et « non nécessaire »

Bruxelles (Belgique), 13 mai 2003 – La Commission européenne a jugé « regrettable » et « non nécessaire » la plainte contre le moratoire européen sur les produits contenant des Organismes génétiquement modifiés (OGM) que doivent déposer devant l’OMC les États-Unis et douze autres pays.

Selon une porte-parole de la Commission, l’Union européenne agit en conformité avec les lois internationales en répondant « à une demande légitime des consommateurs ».

Dans un communiqué, la Commission a qualifié également la décision américaine de « non justifiée sur le plan légal, infondée sur le plan économique et inefficace sur le plan politique ».

« Le système de réglementations de l’UE pour l’autorisation des OGM est conforme aux règles de l’OMC: il est clair, transparent et non discriminatoire. Il n’y a par conséquent pas de points sur lesquels l’OMC doive se pencher », a déclaré le commissaire européen au Commerce, Pascal Lamy.

« Les Etats-Unis affirment qu’il y a un soit-disant ‘moratoire’ mais le fait est que l’Union européenne a autorisé des variétés (d’organismes génétiquement modifiés) dans le passé et qu’elle procède actuellement à l’étude de demandes. Quelle est donc la véritable motivation des Etats-Unis en portant plainte? », s’est interrogé le commissaire au Commerce.

Le Commissaire européen chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, David Byrne, a souligné pour sa part que la réglementation élaborée par l’UE pour les OGM était en cours de finalisation.

« C’est indispensable pour rétablir la confiance des consommateurs en Europe », a-t-il poursuivi.

« Tant que les consommateurs ne verront pas que les autorisations accordées sont à jour et prennent en compte toutes les inquiétudes légitimes, ils continueront de rester sceptiques à l’égard des produits contenant des OGM », a encore déclaré David Byrne.

Source : AFP

Commentaires