OGM : progression de 15% des surfaces cultivées en un an dans le monde

Paris (France), 15 janvier 2004 – Les surfaces cultivées avec des OGM (organismes génétiquement modifiés) ont progressé de 15% en 2003, selon le nouveau rapport de l’ISAAA, l’association des industriels du secteur, publié sur internet.

Les cultures génétiquement modifiées connaissent, selon ce rapport, pour la septième année consécutive une croissance à deux chiffres, avec une surface globale qui s’élève à près de 67,7 millions d’hectares en 2003.

Un tiers des cultures génétiquement modifiées ont été cultivées en 2003 dans les pays en voie de développement, contre un quart auparavant, se félicite l’ISAAA (International service for the acquisition of agri-biotech applications).

Six pays totalisent 99% des cultures OGM (contre 4 en 2002): Etats-Unis, Argentine, Canada, Chine, Brésil et l’Afrique du Sud.

55% du soja planté dans le monde est génétiquement modifié, 11% du maïs, 16% du colza et 21% du coton, selon l’ISAAA.

Le Brésil, qui a autorisé en 2003 la culture d’OGM en officialisant des pratiques existantes, est le quatrième pays au monde par les surfaces avec 3 millions d’hectares, derrière les Etats-Unis, l’Argentine et le Canada.

Les États-Unis ont cultivé en 2003 42,8 millions d’hectares de cultures OGM soit 10% de plus qu’en 2002 et 63% du total des OGM cultivés dans le monde.

En Argentine (21% du total), les cultures OGM ont progressé de 3% en 2003. Quasiment 100% du soja cultivé en Argentine est désormais OGM, note l’ISAAA.

Au Canada (6% du total des OGM dans le monde), les cultures OGM ont progressé de 26%. Viennent ensuite le Brésil (4% du total), la Chine (4% également) et l’Afrique du Sud (1%).

L’Espagne, seul pays européen qui cultive des surfaces significatives en OGM, a augmenté ses surfaces de maïs génétiquement modifié de 33% à 32.000 hectares.

L’ISAAA prévoit une progression du marché des semences transgéniques de 4,5 milliards de dollars aujourd’hui à 5 milliards de dollars en 2005.

Source : AFP

Commentaires