Olymel S.E.C. annonce son retrait du projet d’Olywest à Winnipeg

Saint-Hyacinthe (Québec), 5 décembre 2006 – Olymel s.e.c. a annoncé à Winnipeg sa décision de se retirer du consortium OlyWest formé en novembre 2005 avec les producteurs de porcs Hytek Ltd et Big Sky Farms inc. dans leprojet de construction d’une usine d’abattage, de découpe et de transformation de viande de porc dans la capitale manitobaine. Olymel s.e.c. a pris cettedécision à l’instar de Big Sky Farms inc. qui a également annoncé son retraitdu projet. « Notre décision répond à l’urgence de consacrer toutes les énergiesd’Olymel s.e.c. à trouver des solutions à la crise qui secoue l’industrieporcine au Québec et qui a entraîné des pertes substantielles pourl’entreprise depuis 2003. Nous croyons tout de même à la réussite du projet etj’ai la conviction que grâce à son modèle d’affaire intégré et à l’appui del’industrie manitobaine, Hytek Ltd pourra mener cette entreprise à terme »,d’affirmer le président-directeur général d’Olymel s.e.c.monsieur Réjean Nadeau au cours d’une conférence de presse tenue à Winnipegaujourd’hui.

Le président-directeur général d’Olymel s.e.c. a d’autre part affirmé quel’entreprise devait également concentrer ses efforts sur la mise en opérationd’un deuxième quart de travail à l’usine de Red Deer en Alberta. « Notre usinede Red Deer a une capacité d’abattage de 90 000 porcs semaine. L’établissementd’un deuxième quart de travail demande toute notre attention dans le contexted’une sévère pénurie de main d’oeuvre en Alberta », de poursuivreRéjean Nadeau.

Enfin, Olymel s.e.c. déplore la récente décision du gouvernementmanitobain d’imposer un moratoire sur le développement de l’industrie porcinedans cette province. « Nous avons vécu la même expérience au Québec alors qu’en2002, le gouvernement imposait également un moratoire sur le développement dela production porcine. Même si ce moratoire a été levé en décembre 2005, nousen sentons encore les effets négatifs sur l’approvisionnement et sesconséquences ont représenté un facteur d’aggravation dans la crise actuelle del’industrie porcine. Il est donc possible que la décision du Manitoba ait unimpact sur le niveau d’opération de la future usine d’OlyWest. Il s’agit d’unedonnée qui a été prise en considération dans notre décision de nous retirer duprojet », de conclure le président-directeur général d’Olymel s.e.c..

A propos d’Olymel s.e.c.
Olymel s.e.c. occupe le premier rang au Canada dans le domaine del’abattage, de la transformation et de la distribution des viandes de porc etde volaille, avec des installations au Québec, en Ontario et en Alberta.L’entreprise emploie au-delà de 10 000 personnes et exporte près de la moitiéde ses ventes, principalement aux Etats-Unis, au Japon et en Australie, ainsique dans une soixantaine d’autres pays. Son chiffre d’affaires devraitatteindre près de 2,5 milliards de dollars cette année, avec une capacitéd’abattage et de transformation de 160 000 porcs et 1,6 million de volaillespar semaine. L’entreprise commercialise ses produits principalement sous lesmarques Olymel, Lafleur et Flamingo.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Olymel
http://www.flamingo.ca/

Commentaires