OMC : les États-Unis réclament un accord agricole international en mars

France, 22 janvier 2003 – Le refus de l’Irlande et de la France d’entériner les baisses de 45% des subventions aux exportations agricoles, de 55% des soutiens et de 36% des protections tarifaires du marché n’est pas du tout au goût des États-Unis. Le négociateur américain devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Allen Johnson, réclame un accord sur les échanges agricoles pour le 31 mars quelles que soient les dissensions entre les pays membres sur la proposition présentée, en décembre dernier, au nom des Quinze par les commissaires Pascal Lamy et Franz Fischler. Cette date du 31 mars avait été arrêtée par les ministres du Commerce, lorsque le nouveau cycle de négociations a été lancé à Doha en 2001. Contrairement à certains lobbies agricoles, à des voix au Congrès américain et au sein de l’administration Bush, Allen Johnson considère qu’une plainte des Etats-Unis contre l’UE sur les restrictions à l’égard des Organismes génétiquement modifiés serait une erreur. De son point de vue, elle ne ferait que compliquer et retarder le processus de négociations sur l’agriculture.

L’Irlande et la France estiment que la proposition européenne sur l’agriculture va trop loin et demandent qu’elle soit rediscutée lundi par les ministres des Affaires étrangères et du Commerce des Quinze.

Source : Les Échos

Commentaires