OMC: Pascal Lamy juge la position française “excessivement défensive sur la question agricole”

Paris (France), 24 février 2006 – Le Français Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), estime dans un entretien publié par le quotidien « Le Monde » que « la position française est excessivement défensive sur la question agricole ».

Pour M. Lamy, qui dirige l’OMC depuis le 1er septembre dernier, « l’enjeu stratégique, pour la France, c’est le marché intérieur européen, avec ses 400 millions de consommateurs. Quand on a un tel avantage comparatif, il faut chercher à consolider ce marché ».

De fait, souligne-t-il, « les agriculteurs français ont intérêt à avoir une position offensive sur le marché européen, en matière de valeur ajoutée et de qualité ».

« Il y a un savoir-faire en France, des terroirs, des appellations d’origine qui peuvent répondre aux exigences sanitaires et au souci de qualité des consommateurs en Europe », poursuit-il, se voulant rassurant.

Rappelant que la France enregistre un excédent avec les Etats-Unis, il dit ne pas comprendre « pourquoi elle adopte une position ultra-défensive » dans ce secteur.

Quant au rachat d’Arcelor par l’indien Mittal, Pascal Lamy affirme comprendre l’émotion suscitée par cette opération hostile, mais prévient qu’il faut « s’habituer » à voir des Chinois ou des Indiens agir de la sorte « car un jour ce seront des Sud-Africains ou d’autres qui le feront ».

« Mais il faut se mettre à la place des Indiens. Lafarge rachète bien des entreprises chez eux », fait-il encore valoir. « Et puis Arcelor est une entreprise mondialisée avec un siège européen. Même chose pour Mittal sur un marché sidérurgique très mondialisé. » A ses yeux, « c’est le monde tel qu’il est désormais ».

Source : AP

Commentaires