Ouverture du Marché de chez nous à Longueuil

Longueuil (Québec), 17 septembre 2003 – Le 17 septembre, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et le Marché des saveurs du Québec procédaient à l’inauguration officielle du Marché de chez nous, concept unique à la croisée de l’épicerie fine, de la vitrine de produits régionaux et du centre d’information sur le monde agricole.

Situé à Longueuil, dans le nouvel édifice de l’UPA, le Marché de chez nous est beaucoup plus qu’une boutique de produits du terroir. C’est une véritable vitrine agricole de nos régions. Rillettes, terrines, fromages, confitures, produits d’érable, moûts de pomme et de nombreux plats préparés ne sont que quelques-uns des produits que l’on y retrouve. De plus, un espace aménagé dans la boutique offre de l’information sur l’agriculture québécoise, en mettant l’accent sur les spécificités régionales et les différents secteurs de production agricole.

Pour le président de l’Union des producteurs agricoles, monsieur Laurent Pellerin, « le Marché de chez nous répondra aux besoins, tant des citadins que des producteurs agricoles. En effet, les résidents de la Rive-Sud de Montréal ont désormais accès à une variété de produits de qualité, venus des quatre coins de la province et peuvent découvrir le savoir-faire des producteurs et des transformateurs artisanaux de toutes les régions du Québec. Quant à ces derniers, le Marché de chez nous leur permet de développer un marché difficilement accessible pour eux en raison de l’éloignement géographique et d’établir un contact direct avec les citadins».

Pour favoriser la mise en valeur des régions et des produits de chez nous, le Marché organisera régulièrement des activités promotionnelles les fins de semaine. Animées par des producteurs et des transformateurs artisans, ces activités permettront de faire goûter des produits régionaux à valeur ajoutée qui se démarquent par leur goût, leur originalité et leur qualité. À tour de rôle, les affiliés de l’UPA pourront utiliser le Marché de chez nous pour présenter aux visiteurs leurs produits, les défis et les enjeux de leur secteur de production. Déjà, en septembre, les fraises et framboises seront en vedette ainsi que les produits du Saguenay– Lac-Saint-Jean.

« Nous avons de nombreux projets en tête pour le Marché de chez nous, de dire madame Suzanne Bergeron, présidente du Marché des saveurs du Québec et du Marché de chez nous. Dans les prochaines semaines, nous mettrons nos efforts à enrichir nos lignes de produits. Déjà, nous offrons une gamme exceptionnelle de fromages, au-delà de 125, et une variété d’aliments de tous les jours et de plats préparés, pas seulement de produits cadeaux. Bientôt, nous compterons plus de 150 fournisseurs, producteurs et transformateurs de toutes les régions agricoles du Québec, qui proposeront à la population des aliments de qualité, des aliments sains et savoureux, attrayants pour les yeux, le palais et le portefeuille ».

Le Marché de chez nous, qui ouvrait ses portes au grand public le dimanche 7 septembre dernier dans le cadre de l’événement « Portes ouvertes sur les fermes du Québec » et de la « Grande fête agricole de l’UPA », a reçu un accueil chaleureux de la part des résidents de la Rive-Sud. Ils ont été nombreux à visiter, apprécier et acheter les produits de chez nous. Cette boutique de produits régionaux est d’ailleurs une initiative qu’ils attendaient depuis longtemps, aux dires de plusieurs d’entre eux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires