PAC : Hervé Gaymard défend l’accord signé par les Quinze

Paris (France), 27 juin 2003 – Le ministre de l’agriculture Hervé Gaymard a réaffirmé que la France avait « durablement sauvegardé les intérêts de l’agriculture française » en signant l’accord sur la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) adopté par le Conseil des ministres européens.

« Nous considérons que cet accord est bon pour les paysans français; il est même inespéré compte-tenu des perspectives que nous avions il y a un an ».

M. Gaymard a estimé que cette réforme de la PAC était également « bonne pour les citoyens et consommateurs français » et aussi « pour la posture française et européenne dans le monde », notamment auprès de l’Organisation mondiale du commerce.

« Désormais, nous avons une position unie et offensive dans le cadre des négociations commerciales à venir », a-t-il précisé.

Le ministre de l’Agriculture a rejeté les critiques formulées par les organisations professionnelles agricoles, soulignant que le budget de la PAC sera stable jusqu’en 2013 et ne sera pas remis en question par l’arrivée des dix nouveaux Etats membres.

« C’est une contre-vérité de dire que la PAC a été démantelée dans cet accord », a-t-il insisté.

Source : AP

Commentaires