Partenariat axé sur la recherche en matière de protection des animaux d’élevage

Edmonton (Alberta), 27 mars 2002 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et la vice-première ministre de l’Alberta et ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et du Développement rural (AADR), Mme Shirley McClellan, ont annoncé la création du nouveau Partenariat Alberta-Canada de recherche sur la protection des animaux d’élevage (PACRPAE) visant à appuyer la réalisation de nouvelles recherches au Centre de recherches de Lacombe.

Les deux gouvernements sont partenaires du projet de concert avec l’Alberta Farm Animal Care Association (AFAC).

« Ce partenariat est un excellent exemple de la collaboration qui existe dans le domaine de la recherche et de la promotion qui se fait pour la santé et le bien-être des animaux, a déclaré M. Vanclief. Des partenariats réussis tels que le PACRPAE nous aideront à présenter le Canada comme le chef de file mondial en matière de production écologique, d’innovation et de salubrité des aliments. »

Mme McClellan a déclaré que la protection des animaux est l’une des priorités de la province. « Nous avons déjà des normes élevées au chapitre des soins aux animaux d’élevage, et nous avons l’une des dispositions législatives parmi les plus sévères au Canada, soit l’Animal Protection Act.

« Il est cependant essentiel de mieux comprendre les facteurs qui ont une incidence sur le bien-être de ces animaux et d’apporter des changements proactifs fondés sur des principes scientifiques objectifs. Les consommateurs, autant que l’industrie, tireront profit de ces nouvelles recherches », a déclaré Mme McClellan.

Le partenariat étudiera quatre catégories de recherche, soit les pratiques d’élevage, les maladies, les techniques non effractives pour mesurer le niveau de stress, et l’environnement. Les scientifiques évalueront divers domaines dont le transport, la manipulation, la détection précoce des animaux malades et l’utilisation réduite des antibiotiques ainsi que les bâtisses abritant les animaux. Le président de l’Alberta Farm Animal Care Association, M. Guy Fontaine, a déclaré que la protection des animaux fait partie intégrante de l’industrie moderne de l’élevage. « Nous savons qu’une manipulation appropriée des animaux est directement liée à une productivité accrue, à une meilleure qualité de la viande et à une rentabilité plus élevée pour le producteur. Les animaux et l’industrie bénéficieront d’une meilleure connaissance du comportement animal. Certains grands détaillants et joueurs de la restauration rapide exigent désormais de leurs fournisseurs qu’ils respectent des protocoles de protection des animaux. L’industrie de l’élevage de l’Alberta sera appelée à satisfaire aux exigences en matière de protocoles scientifiques dans l’avenir. Nous sommes heureux d’être l’un des partenaires du programme et de pouvoir donner le point de vue de l’industrie », a-t-il ajouté.

Les contributions initiales au partenariat d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, d’AADR de l’Alberta et de l’AFAC sont établies à 1,5 million de dollars au cours des trois prochaines années. Le financement en nature et en argent sera affecté à divers volets comme la recherche, les scientifiques, les techniciens, le matériel de laboratoire, les opérations et le soutien à la vulgarisation. Le programme ne dupliquera pas de projets de recherche déjà en cours dans d’autres établissements de recherche, sauf dans le cas où il serait nécessaire d’évaluer des technologies en vue des conditions particulières prévalant en Alberta. Le partenariat tentera de collaborer avec d’autres chercheurs des quatre coins du monde qui s’intéressent à la protection des animaux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires