Pêche au hareng : le ministre Arseneau obtient l’appui de l’Assemblée nationale

Québec (Québec), 25 avril 2002 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Maxime Arseneau, a obtenu l’appui de l’Assemblée nationale afin de dénoncer la fermeture prématurée de la pêche au hareng aux Iles-de-la-Madeleine.

La motion, présentée conjointement avec la députée de Bonaventure, Mme
Nathalie Normandeau, précise « que l’Assemblée nationale dénonce

l’intransigeance du gouvernement fédéral qui met fin avant terme à la saison
de pêche au hareng, empêchant ainsi les pêcheurs et les travailleurs d’usine
des Iles-de-la-Madeleine de développer un secteur jugé prioritaire pour
l’économie de cette région maritime du Québec ».

Le ministre Arseneau se réjouit de cet appui de l’Assemblée nationale en
faveur des pêcheurs et des travailleurs d’usine des Iles-de-la-Madeleine,
espérant que cela incitera le gouvernement fédéral à faire preuve d’ouverture
pour favoriser la reprise des activités de pêche au hareng dans les plus brefs
délais.

« La décision fédérale de fermer la pêche prématurément, alors que les
captures n’atteignaient pas encore la moitié de la moyenne des prises des
trois dernières années, cause des torts importants à toute l’industrie du

hareng », souligne-t-il.

« Il faut comprendre que la pêche au hareng représente des centaines
d’emplois aux Iles-de-la-Madeleine et que les usines de transformation du
poisson font preuve d’innovation pour développer de nouveaux produits et de
nouveaux marchés pour le hareng, ce qui explique la consternation de toute une
communauté depuis l’annonce, vendredi dernier, de la fermeture de cette
pêche », ajoute M. Arseneau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires