Pire année de sécheresse en Inde depuis 12 ans

New Delhi (Inde), 24 juillet 2002 – Le ministre indien de l’Agriculture, Ajit Singh, a déclaré que l’Inde connaissait « la pire sécheresse depuis douze ans » et a annoncé des mesures d’aide pour les paysans touchés par l’absence de pluies.

M. Singh a convoqué une réunion de crise à New Delhi, à laquelle étaient représentés 12 Etats indiens frappés par la sécheresse, sur les 29 que compte l’Union indienne, selon l’agence Press Trust of India (PTI).

« Le pays est confronté à la pire sécheresse et la plus étendue depuis douze ans. Environ 320 des 524 districts des Etats concernés sont touchés par une période de sécheresse extraordinaire », a déclaré M. Singh à la sortie de la réunion.

« Le Fonds d’aide des calamités, normalement destiné aux paysans possédant au moins 2 hectares de terre, sera étendu à tous les fermiers dans les régions touchées par la sécheresse », a-t-il ajouté.

Le ministre a aussi ordonné aux fabriques de sucre de payer immédiatement leurs dus aux producteurs de cannes à sucre, soit 10 milliards de roupies (208 millions de dollars).

Le gouvernement a en outre demandé à l’agence du crédit rural, le National Agricultural Banking and Rural Development Board (NABARD), de « reporter le recouvrement de la dette » pour les fermiers frappés par la sécheresse, selon M. Singh.

« L’aide décidée lors de cette réunion est seulement préliminaire, une aide élaborée et financière sera finalisée après une étude sur le terrain », a déclaré le ministre.

« Les Etats de l’Uttar Pradesh, du Punjab, de l’Haryana (nord), du Rajasthan (ouest), de Karnataka et du Tamil Nadu (sud) ont eu des pluies insuffisantes », a-t-il dit.

Les pluies en Inde ont été particulièrement inégales cette année.

L’Inde du nord-ouest et le centre, notamment, manquent cruellement de pluies, tandis que des inondations catastrophiques ont frappé plusieurs régions du nord-est et de l’ouest du pays.

Plus d’une centaine de personnes ont été tuées et des centaines de milliers d’Indiens se retrouvent sans-abri à la suite de pluies torrentielles. Les Etats les plus touchés sont ceux de l’Assam, du Bengale occidental, du Bihar (nord-est), du Gujarat et du Maharashtra (ouest).

La mousson est essentielle pour l’équilibre économique de l’Inde, puisque plus de 70% du milliard d’habitants du pays vivent de l’agriculture. Le nord de l’Inde est considéré comme le grenier à blé du pays.

Selon la Confédération de l’industrie indienne (CII), le prolongement de la sécheresse pourrait conduire à une diminution de 0,5% du PIB.

Source : AFP

Commentaires