Plan d’action pour l’industrie des pêches : « Une opération de saupoudrage » – Albert De Martin

Québec (Québec), 31 janvier 2008 – Albert De Martin, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, pêche et alimentation, déplore que le plan d’action du ministre soit composé d’une kyrielle d’actions et de peu de moyens financiers pour les mener à terme. «Le secteur des pêches,à l’instar de celui de l’agriculture, n’a pas besoin d’une multitude de voeuxpieux, il a besoin de quelques bonnes mesures bien ciblées. On a l’impressionque le ministre n’a pas été capable de faire les choix nécessaires pour lebien de l’industrie», a déclaré le député adéquiste.

Le député De Martin se demande également pourquoi le ministre a prisautant de temps pour accoucher de cette souris. Le Forum québécois despartenaires des pêches a eu lieu en novembre 2006 et le plan du ministre a étéprésenté à la fin de janvier 2008. «Plus de 13 mois après le forum, leministre annonce son plan. Dans l’état actuel de cette industrie, on se seraitattendu à un plan déposé beaucoup plus rapidement», a indiqué M. De Martin.

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture,pêche et alimentation veut surtout s’assurer que l’enveloppe de 10M $ attachéeau plan ministériel se retrouvera sur le terrain, là ou les besoins sont. «Leministre aura à prouver l’efficacité de ses mesures. Il devra m’assurer queces millions ne se perdent pas dans la spirale bureaucratique au lieu d’aiderce secteur en difficulté» a conclu le député adéquiste.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Action démocratique du Québec (ADQ)
http://www.adq.qc.ca/

Commentaires