Ligne de temps

Porte hydraulique « made in Québec »

Le système d'entraînement est installé immédiatement au-dessus de la porte. Sur la photo, son boîtier est ouvert.

Le système d’entraînement est installé immédiatement au-dessus de la porte. Sur la photo, son boîtier est ouvert.

En tombant la semaine dernière sur l’article du Bulletin.com sur un système hydraulique d’ouverture de portes de hangar découvert en Illinois, Sébastien Guy a allumé : les systèmes qu’il vend pour les hangars d’avions, les usines et les stationnements d’immeubles devraient aussi être proposés aux agriculteurs!

Ancien employé à la Fédération de l’UPA de Saint-Jean-Valleyfield, Sébastien Guy est maintenant chez Portes JPR, une entreprise québécoise qui a mis au point le premier système de motorisation électrohydraulique pour l’entrainement de portes de garage en Amérique du Nord.

Vue rapprochée du système d'entraînement

Vue rapprochée du système d’entraînement

Le principe : on remplace les ressorts et le moteur électrique par une pompe électrique et un vérin hydraulique. Le système est moins bruyant et plus puissant. En l’absence de ressorts, il requiert moins d’entretien et il est moins dangereux. De plus, il s’installe sur des portes existantes.

« Chez les producteurs de grandes cultures, les portes de garage sont de très grandes dimensions et elles sont très pesantes, dit Sébastien Guy. Elles ont deux ou quatre ressorts et quand ils doivent être changés, ça coûte quelques milliers de dollars. » De plus, les producteurs ont tendance à vouloir changer eux-mêmes les ressorts, ce qui est très dangereux, ajoute-t-il.

Le système que propose Portes JPR s’appelle Evolution. Il coûte environ 10 000 $. Avec un système traditionnel, il faudra éventuellement changer les ressorts et l’ouvre-porte électrique, ce qui peut facilement coûter 5000 $, calcule Sébastien Guy. Aussi bien se procurer un système électrohydraulique plus puissant et conçu pour 300 000 cycles ou plus.

En cas de panne d’électricité, le système observé en Illinois pouvait être branché à l’hydraulique d’un tracteur. Sur le système Evolution, c’est encore plus simple : on ouvre une petite porte au-dessus de la pompe et on l’active à l’aide d’une visseuse (à batterie!).

Depuis son lancement, Evolution a remporté trois prix d’innovation industrielle. On le retrouvre entre autres chez BMW Laval et dans une usine Bombardier.

PHOTOS : Portes JPR

PHOTOS : Portes JPR

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires