Position du Canada sur l’accès aux marchés au cours des pourparlers de l’OMC

Ottawa (Ontario), le 23 juin 2000 – Une proposition du Canada décrivant différentes approches pour améliorer l’accès des produits agroalimentaires sur les marchés internationaux sera présentée à l’occasion d’une réunion du Comité de l’agriculture qui se déroulera les 29 et 30 juin prochains dans le cadre des pourparlers de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’agriculture.







« Notre but est d’ouvrir les marchés dans les plus brefs délais pour les exportateurs de produits agricoles et agroalimentaires. »


Les pourparlers sur l’agriculture en sont présentement à leur première étape et certains pays profiteront de la réunion de la semaine prochaine, à Genève, pour soumettre des propositions de négociation.

La proposition du Canada reflète les points traitant de l’accès aux marchés tels que décrits dans la position initiale de négociation annoncée en août dernier par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre du Commerce international, M. Pierre Pettigrew. Cette position a été établie après deux années de vastes consultations avec le secteur et les gouvernements provinciaux.

« Le Canada propose une approche à la fois pratique et sélective, a affirmé M. Vanclief. Notre but est d’ouvrir les marchés dans les plus brefs délais pour les exportateurs de produits agricoles et agroalimentaires. Nous continuerons à consulter le secteur tout au long des pourparlers et à faire en sorte que le processus de négociation soit transparent. »

« Il est important que le Canada fasse connaître ses idées rapidement, a ajouté M. Pettigrew. C’est la meilleure façon de nous assurer que nous pouvons influencer l’orientation des négociations. Il y aura trois réunions d’ici la date limite de présentation des propositions de négociation et nous devons profiter de chacune de ces occasions pour faire avancer les dossiers prioritaires du Canada. »

Au cours des réunions de la semaine prochaine et des rencontres qui auront lieu en septembre et en novembre, le Canada soumettra des propositions sur des éléments de sa position initiale de négociation. Ces éléments comprennent l’abolition des subventions à l’exportation, la réduction maximale ou complète du soutien interne faussant le jeu des échanges ainsi que des améliorations réelles et importantes de l’accès aux marchés pour tous les produits agricoles et alimentaires. La position de négociation vise également le droit, pour le Canada, de maintenir son système de commercialisation ordonnée.

En outre, le Canada et les autres pays exportateurs de produits agricoles qui sont membres du Groupe de Cairns travaillent à l’adoption d’une proposition commune de négociation, notamment une proposition sur la concurrence à l’exportation qui sera présentée à la réunion de l’OMC de la semaine prochaine.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international

http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Commentaires