Prédédouanement en vue de l’exportation des pommes de terre de semence vers le Mexique

New Denmark (Nouveau-Brunswick), 27 août 2004 – Andy Savoy, député de Tobique-Mactaquac, au nom d’Andy Mitchell, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a annoncé que la première étape du programme de prédédouanement visant à permettre l’exportation vers le Mexique des pommes de terre de semence canadiennes a été menée à bien avec succès.

Les représentants du gouvernement canadien ont négocié en juillet un plande travail qui donne au Canada l’accès complet au marché mexicain des pommesde terre de semence pour la saison d’expédition 2004-2005. Ce plan inclus lespommes de terre de semence du Nouveau-Brunswick et de l’Ile-du-Prince-Edouarddont le Mexique interdisait l’importation depuis décembre 2000 à cause depréoccupations liées à un virus de la pomme de terre nommé PVY(N).

« Nous sommes très satisfaits des résultats des inspections sur leterrain, a déclaré M. Savoy. En supposant que toutes les exigences duprogramme de prédédouanement sont respectées, les exportations de pommes deterre de semence vers le Mexique pourraient commencer dès cet automne. »

Le plan de travail prévoit des mesures rigoureuses de prédédouanement quiseront appliquées de façon conjointe par les inspecteurs de l’Agencecanadienne d’inspection des aliments (ACIA) et du Mexique. Ces mesurescomprennent notamment l’inspection de tous les champs de pommes de terre desemence destinées au Mexique, la vérification des procédures d’assurance de laqualité des échantillons de tubercules de pommes de terre, l’analysed’échantillons représentatifs au Mexique avant la certification des envoiscommerciaux ainsi que la vérification au point d’expédition.

Dans le cadre de la première étape du programme de prédédouanement, troisinspecteurs mexicains sont venus mener des inspections sur le terrain auCanada. L’un des inspecteurs mexicains a inspecté des champs de pommes deterre à l’Ile-du-Prince-Edouard, au Nouveau-Brunswick et au Québec alors queles deux autres se sont rendus en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba.

« Je suis heureux que le plan de travail permettant l’expédition despommes de terre de semence de toutes nos provinces vers le Mexique soit enplace, a déclaré M. Mitchell. La conclusion de cet important accord est un bonexemple de collaboration entre le gouvernement du Canada et le secteuragricole en vue de trouver une solution qui soit profitable à tout le Canada. »

Le programme de prédédouanement devrait empêcher que des ravageurs jugésjusticiables de quarantaine par le Mexique soient interceptés. Il devraitégalement contribuer à la stabilité du commerce pour les exportateurs quiaccèdent au marché mexicain de la pomme de terre de semence.

Les producteurs de pommes de terre de semence canadiens qui exportentvers le Mexique assumeront la majeure partie des coûts liés aux mesures deprédédouanement. L’ACIA a mené des consultations générales avec lesproducteurs et les exportateurs de pommes de terre de semence canadiens ainsiqu’avec les gouvernements provinciaux afin de s’assurer de l’adoptiongénéralisée du plan de travail par l’industrie.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires