Production historique de sirop d’érable en 2016

L’année 2016 a décidément été exceptionnelle à plus d’un point de vue : après des chiffres historiques pour les  grandes cultures au Québec, voici que les statistiques confirment aussi une année remarquable pour le sirop d’érable.

Selon Statistique Canada, la production acéricole cette année a augmenté de 36,5 % par rapport à 2015 pour atteindre 12,2 millions de gallons. Les conditions climatiques favorables ont fait augmenter le rendement et la production partout au pays. Le printemps froid a favorisé la coulée des érables qui s’est prolongée durant plusieurs semaines.

Le Québec a continué de générer plus de 90 % de la production totale avec une production de 11,2 millions de gallons en 2016, en hausse de 38,3 % par rapport à 2015. Le rendement dans la province s’est établi à 3,47 livres par entaille, comparativement à 2,53 livres par entaille en 2015.

La valeur totale des produits de l’érable s’est établie à 486,7 M$, en hausse de 35,9 % comparativement à 2015.  Au Québec, les ventes de sirop ont représenté 434,6 M$.

production-sirop-2016

Il s’agit de chiffres historiques, autant qu’au Canada que pour le Québec sur plusieurs fronts : le nombre d’entailles, la quantité de sirop produite et les revenus tirés du sirop.

Une année mitigée pour le miel

L’année 2016 a également été exceptionnelle pour le miel mais le bilan est mitigé en raison de la diminution des prix fixé, malgré une hausse de la production en Alberta et en Saskatchewan. Le métier d’apiculteur connait cependant un engouement puisque le nombre de personnes pratiquant ce métier est le plus élevé en presque 20 ans.

La production canadienne s’est située à 92 184 livres, grâce à l’apport de 750 155 ruches et le travail de 9859 apiculteurs, le plus grand nombre depuis 1998. Les produits du miel se montent à 157,8 M$, en baisse de 25% par rapport aux 210,5 M$ de 2015. L’Alberta, la principale province productrice de miel, a vu la valeur du miel reculer de 32,8 %. Au Manitoba, la réduction a été de 35,2 % en raison de la diminution de la valeur des prix obtenus à la production.

production-miel-2016

Au Québec, la province comptait 340 apiculteurs en 2016, le plus important nombre depuis 1997 (800). Ces derniers ont exploité 57 000 ruches, un chiffre en croissance depuis 2007 et le plus élevé depuis 1988 (90 000 ruches). La quantité de miel produit s’est chiffrée à 4408 livres pour une valeur de 14,5 M$, un sommet depuis 1984 (15,5 M$).

Source: Statistique Canada

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires