Production des principales grandes cultures en novembre 2003

Ottawa (Ontario), 5 décembre 2003 – Les agriculteurs de l’Ouest canadien ont fait état d’une importante amélioration de la production de la plupart des principales grandes cultures cette année, après l’une des pires saisons du dernier quart de siècle, en 2002.

La production a augmenté partout cette année, dans une fourchette de 10 % pour le blé dur à 78 % pour l’orge, selon l’Enquête sur les cultures de novembre menée par téléphone auprès de 32 000 exploitants agricoles du 28 octobre au 20 novembre.

Les agriculteurs devaient déclarer leurs superficies ensemencées, leurs superficies récoltées, ainsi que leurs rendements des principales céréales, des cultures spécialisées et des graines oléagineuses. Ce communiqué est le dernier en ce qui a trait à la production pour 2003.

Estimations de novembre de la production
 200220032002 à 2003
 en millers de tonnesvar. en %
Total du blé16 19823 55245
Blé de printemps10 76716 44053
Orge7 48912 32865
Maïs-grain8 9999 5877
Canola4 1786 66960
Blé dur3 8774 28010
Avoine2 9113 69127
Soya2 3362 268-3
Pois de grande culture1 3662 12455
Lin67975411

C’est la première fois que la production augmente depuis 1999. Cette hausse marque un revirement important par rapport à 2002, où les intempéries, les maladies et les insectes ont réduit les rendements et diminué la qualité pour les producteurs qui ont eu la chance d’avoir quelque chose à récolter.

Cette année, les conditions ont varié considérablement dans tout l’Ouest, surtout durant la deuxième moitié de l’année, où des conditions de sécheresse ont régné dans le Sud et dans l’Ouest.

Par ailleurs, les conditions de récolte ont été bonnes, tout comme la qualité des céréales et des graines oléagineuses. Le fusarium n’a pas posé de problème cette année pour le blé et l’orge.

Dans l’Est canadien, les agriculteurs ont aussi connu des conditions de croissance favorables dans la plupart des régions, ce qui a valu une récolte record de maïs au Québec.

Augmentation de la production de blé dans l’Est et dans l’Ouest
La production totale de blé dans l’Ouest canadien est revenue près de la moyenne quinquennale, grâce à une augmentation de 45 % par rapport à 2002, qui l’a ramenée à 21,1 millions de tonnes, à la suite d’une augmentation de la superficie récoltée et d’un gain de rendement de six boisseaux à l’acre.

Ce gain n’aurait pu arriver à un meilleur moment pour les agriculteurs, car les prévisions annoncent que les stocks mondiaux de fermeture pour le blé tomberont à un creux de 20 ans.

La production de blé de printemps dans l’Ouest a connu une hausse marquée de 55 %, qui l’a portée à 16,1 millions de tonnes, se situant tout juste en deçà de la moyenne quinquennale de 16,4 millions de tonnes. Cette hausse est attribuable à un accroissement de la superficie récoltée et à une amélioration du rendement. Toutes les provinces de l’Ouest ont déclaré des gains de production, allant de 20 % au Manitoba à 88 % en Alberta.

La production de blé dur a crû de 10 % pour s’établir à 4,3 millions de tonnes, en raison d’une augmentation comparable de la superficie récoltée. La production moyenne quinquennale de blé dur est de 4,6 millions de tonnes. Les trois quarts du blé dur sont produits en Saskatchewan, et le reste en Alberta et au Manitoba.

En Ontario, la production de blé d’hiver a fait un bond pour atteindre un sommet de 2,1 millions de tonnes, dépassant facilement celui de 1,4 million de tonnes atteint en 1999. Une forte augmentation de la superficie récoltée et un rendement record de 76 boisseaux à l’acre se sont conjugués pour produire cette augmentation.

La production d’orge dépasse la moyenne quinquennale
Les agriculteurs de l’Ouest canadien ont fait état d’un solide gain de 78 % de la production d’orge, qui a atteint 11,4 millions de tonnes. Un accroissement de la superficie récoltée, soit 2,8 millions d’acres, et une hausse du rendement de 12 boisseaux à l’acre sont les facteurs qui expliquent cette forte augmentation. Toutes les provinces des Prairies ont fait état de hausses de production, allant de 115 % en Alberta à 17 % au Manitoba.

Les agriculteurs peuvent s’attendre à une amélioration des occasions d’exportation, en raison de baisses de la production d’orge dans l’Union européenne et en Europe de l’est.

Retour à la normale de la production de canola
Les agriculteurs de l’Ouest ont récolté 6,6 millions de tonnes de canola cette année, soit 60 % ou 2,5 millions de tonnes de plus. La production moyenne quinquennale de canola est de 6,5 millions de tonnes. La superficie récoltée était en hausse de 44 %, ou 3,5 millions d’acres.

La production a augmenté dans toutes les provinces de l’Ouest, la hausse la plus importante ayant été observée en Alberta, suivie de la Saskatchewan et du Manitoba.

Les spécialistes de l’industrie prévoient une augmentation des exportations cette année, grâce à l’accroissement des expéditions vers le Mexique et la Chine.

La production d’avoine dépasse la moyenne
La production d’avoine dans l’ouest du Canada a augmenté de 31 % pour se fixer à 3,3 millions de tonnes, par suite de hausses du rendement et de la superficie récoltée. L’Alberta a ouvert la voie, ayant plus que doublé sa production, devant la Saskatchewan et le Manitoba.

Retour à la normale de la production de pois de grande culture
Après deux ans de reculs, la production de pois de grande culture a rebondi et est revenue presque au niveau de la moyenne quinquennale de 2,2 millions de tonnes. La production a crû de 55 % pour atteindre 2,1 millions de tonnes.

Il y a eu des améliorations du rendement et de la superficie récoltée (diminution de l’abandon). L’Alberta et la Saskatchewan ont connu des augmentations.

Record de production de maïs-grain au Québec
La production canadienne de maïs-grain a atteint 9,6 millions de tonnes, soit 7 % de plus qu’en 2002. Des conditions de croissance favorables en Ontario et au Québec ont gonflé les rendements de 12 %.

La production a augmenté en Ontario et au Québec. Les agriculteurs du Québec ont fait état d’un sommet de 3,5 millions de tonnes, en hausse de 13 % par rapport au sommet précédent, qui a été atteint en 2002 seulement.

En Ontario, la production a monté de 2 %, atteignant 5,6 millions de tonnes, et elle est restée supérieure à la moyenne décennale de 5,4 millions de tonnes.

Baisse de la production de soya
La production de soya a diminué cette année, en raison de la baisse de la superficie récoltée et du rendement en Ontario.

En Ontario, la production a fléchi de 9 %, tombant à 1,9 million de tonnes, ce qui représente une estimation juste sous la moyenne quinquennale de 2,0 millions de tonnes. Au Québec, la production a fait un bond de 22 %, qui l’a portée à 385 000 tonnes.

La publication Série de rapports sur les grandes cultures : estimation de novembre de la production des principales grandes cultures, Canada, vol. 82, no 8 (22-002-XIB, 12 $ / 71 $; 22-002-XPB, 17 $ / 95 $) est maintenant en vente.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires