Programme de rachat de permis de pêche commerciale à la perchaude

Québec (Québec), 4 octobre 2001 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), M. Maxime Arseneau, et le ministre responsable de la Société de la faune et des parcs, M. Guy Chevrette, annoncent l’entrée en vigueur du Programme de rachat de permis de pêche à la perchaude au lac Saint-Pierre. Une somme d’un demi-million de dollars sera disponible pour les pêcheurs désirant, sur une base volontaire, se retirer de ce secteur d’activité.

La mise en place de cette mesure, dont l’objectif consiste à réduire l’effort de pêche à la perchaude, est devenue nécessaire en raison des diminutions notables des débarquements de perchaude. Depuis 1987, les débarquements ont chuté de 130 tonnes, ramenant ainsi les captures actuelles à environ 100 tonnes métriques.

« La mise en œuvre d’un tel programme permettra une consolidation des activités de pêche commerciale au lac Saint-Pierre, celle-ci étant rendue nécessaire en raison de la baisse des contingents disponibles pour les principales espèces d’intérêt commercial », a précisé le ministre Arseneau.

« Couplé aux mesures de gestion, ce programme aura également comme conséquence de laisser un plus grand nombre de poissons se reproduire et, par le fait même, d’augmenter les populations et la satisfaction des pêcheurs sportifs », a souligné M. Chevrette.

De plus, un moratoire sur le transfert de permis de pêches commerciales est également décrété par le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation pour la durée du présent programme, à l’exception des contingents individuels d’esturgeon jaune attribués aux bénéficiaires du programme.

La quarantaine de pêcheurs commerciaux du lac Saint-Pierre ont souscrit à cette initiative conjointe du MAPAQ et de la Société en vue de préserver la ressource et de garantir la pérennité de la pêche sportive et commerciale dans le lac Saint-Pierre.

Processus

Le programme de rachat de permis sera administré par un comité formé d’un représentant du MAPAQ, de la Société, des pêcheurs sportifs et des pêcheurs commerciaux. Leur mandat consistera à examiner toutes les propositions soumises par les pêcheurs commerciaux du lac Saint-Pierre. Seront retenues les offres ne dépassant pas la valeur marchande et jusqu’à concurrence du maximum de l’enveloppe budgétaire disponible de 500 000 $.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Ministère de l’Environnement du Québec

http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires