Programme de soutien financier aux associations québécoises du secteur des pêches et de l’aquaculture

Gaspé (Québec), le 13 mai 2000 – Dans le cadre de la tournée gouvernementale en Gaspésie, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, accompagné du député de Gaspé, monsieur Guy Lelièvre, a annoncé aujourd’hui un nouveau programme de financement pour les associations nationales du secteur des pêches et de l’aquaculture. Le Ministère consacrera plus de 1,8 million de dollars au cours des trois prochaines années afin d’assurer un financement adéquat à ses principaux partenaires.







Toutes ces associations nationales pourront dorénavant bénéficier d’un soutien financier stable pour une période de trois ans.


Ce nouveau programme permettra de consolider les organisations représentant les entreprises de pêche, d’aquaculture, de transformation et de distribution de produits marins. Grâce à cet appui financier, celles-ci pourront établir des positions fortes et communes sur des questions stratégiques ayant trait à la défense des intérêts de leurs membres respectifs, condition essentielle pour obtenir satisfaction à leurs demandes. « Dans le cadre de la Politique québécoise des pêches et de l’aquaculture que j’annoncerai sous peu, j’aurai besoin d’être accompagné d’associations puissantes et représentatives pour relancer la croissance du secteur et défendre les intérêts du Québec en concertation avec l’industrie », a souligné le ministre Trudel.

L’entrée en vigueur de ce programme coïncide avec une période où les associations sont, de plus, appelées à s’impliquer dans différents dossiers pour s’adapter à une conjoncture en constante évolution. À titre d’exemple, mentionnons la très lente reprise de la pêche au poisson de fond affectant la capacité de payer des membres, alors que les besoins liés à la gestion de la ressource augmentent.

Toutes ces associations nationales pourront dorénavant bénéficier d’un soutien financier stable pour une période de trois ans, lequel inclut un montant forfaitaire de base et, pour certaines d’entre elles, un ajustement en fonction des cotisations versées par les membres, pouvant même être bonifié en fonction de l’accroissement du nombre d’adhésions.

Le ministre annonce également que certains programmes en vigueur l’an dernier sont prolongés d’une année, ce qui permettra de maintenir un soutien financier pendant la période d’implantation de la nouvelle Politique. Ainsi, le « Programme de développement des pêches et de l’aquaculture commerciales », le « Programme d’appui financier à la flotte côtière », le « Programme d’appui financier aux entreprises de pêche affectées par le moratoire sur le poisson de fond », de même que le « Programme d’allégement temporaire », sont reconduits.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires