Programme régional de développement de l’agroalimentaire : un premier bilan positif

Bonaventure (Québec), 12 novembre 2007 – La députée de Bonaventure, vice-première ministre, ministre des Affaires municipales et des Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mme Nathalie Normandeau, dresse un premier bilan positif des activités liées au Programme régional de développement de l’agroalimentaire (PRDA) depuis la mise en oeuvre de ce programme en février 2007.

Depuis son entrée en vigueur, le PRDA aura offert à 63 entreprises réparties sur l’ensemble du territoire de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine une aide financière totalisant 1 468 353 dollars. Les projets retenus assureront le développement et la consolidation d’entreprises agricoles et agroalimentaires, tout comme ils permettront de soutenir l’innovation et l’expérimentation et de renforcer l’expertise. Par ailleurs, le PRDA appuiera la réalisation d’initiatives locales relatives à la mise en valeur du territoire et des activités agricoles.

« Voilà un exemple concret de régionalisation où les interventions gouvernementales soutiennent le développement concerté d’un secteur d’activité. L’aide financière consentie à l’égard de l’ensemble de ces projets engendrera, à terme, un peu plus de 7 millions de dollars d’investissements en région », a déclaré la ministre Nathalie Normandeau.

Quant au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, il s’est réjoui des retombées qu’allaient produire les projets agroalimentaires. Selon le ministre, « les initiatives mises en oeuvre, tout en stimulant l’activité agricole, augmenteront l’offre des produits agroalimentaires gaspésiens et madelinots. D’une part, cela profitera aux entrepreneurs que j’encourage d’ailleurs à innover et à occuper une place accrue sur le marché. D’autre part, les consommateurs pourront avoir accès à une plus grande gamme de produits d’ici ».

Le PRDA est issu de l’entente spécifique conclue entre le gouvernement du Québec et la Conférence régionale des élus de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. L’engagement global des signataires de l’entente est de 2 340 000 dollars sur trois ans, ce qui comprend une contribution régionale de 510 000 dollars. L’entente, qui prendra fin le 31 mars 2010, est gérée par les partenaires régionaux.

Dans le contexte de la deuxième année de la mise en oeuvre de l’entente, les entreprises de l’agroalimentaire sont invitées à soumettre leur projet au personnel du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation qui les accompagnera dans la réalisation de leur plan d’affaires.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Ministère des Affaires municipales et des Régions
http://www.mamr.gouv.qc.ca/

Commentaires