Projet ACCORD dans le Bas-Saint-Laurent : Valorisation de la tourbe et des technologies agroenvironnementales

Rivière-du-loup (Québec), 21 septembre 2007 – Le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Montréal, M. Raymond Bachand, a procédé à l’annonce de la signature de l’entente de mise en oeuvre de la stratégie et du plan d’action pour le développement du créneau d’excellence Valorisation de la tourbe et des technologies agroenvironnementales, dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Le président de la Conférence régionale des élus (CRE) duBas-Saint-Laurent, M. Michel Lagacé, ainsi que le président du comité régionalACCORD, M. Yves Goudreau, qui ont signé l’entente au nom de la région, encompagnie du nouveau président du comité du créneau Valorisation de la tourbeet des technologies agroenvironnementales, M. Claudin Berger, étaient présentsà la conférence de presse.

«La concrétisation de cette entente de mise en oeuvre permettra à larégion de renforcer son rôle de leader au Québec et de se positionneravantageusement sur les marchés internationaux. En s’engageant dans le projetACCORD, le Bas-Saint-Laurent a choisi de prendre la voie de l’innovation pourse développer», a indiqué le ministre Bachand.

Le Bas-Saint-Laurent s’est donné une vision stimulante pour ledéveloppement de ce créneau : «D’ici 2017, la région souhaite se positionnerau rang des chefs de file internationaux de l’industrie de la tourbe et destechnologies agroenvironnementales, notamment par la gestion durable de sesressources, ses technologies innovantes, son offre diversifiée de produits etses effets positifs sur l’environnement.» Le plan d’action inclut lesinitiatives et les projets à réaliser au cours des cinq prochaines années afinde concrétiser cette vision.

Un premier geste visant à assurer le développement du créneaud’excellence a été posé avec l’octroi d’une subvention de 406 800 $, sur unepériode de cinq ans, à l’Association des producteurs de tourbe du Québec.Cette contribution, puisée à même le Fonds de soutien au développement descréneaux d’excellence du MDEIE, permettra l’embauche d’un coordonnateur oud’une coordonnatrice qui veillera à la mise en oeuvre de la stratégie et duplan d’action de ce créneau ACCORD.

«En tant que ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, jesalue la vision mise de l’avant par ce plan d’action. Le plan comporte deséléments clés pour l’avenir de la région, tels que la gestion durable desressources et le développement de produits ayant des effets bénéfiques surl’environnement», a pour sa part déclaré le ministre des Ressources naturelleset de la Faune, M. Claude Béchard.

«La mobilisation du milieu régional autour d’enjeux stratégiques liés aucréneau d’excellence Valorisation de la tourbe et des technologiesagroenvironnementales contribuera à maintenir, voire à atteindre un niveaud’excellence dans un monde de plus en plus compétitif. Cette volonté d’agirpermettra à la région du Bas-Saint-Laurent de renforcer sa capacitéd’innovation afin de tirer le maximum de valeur ajoutée de ses ressourceslocales», a ajouté M. Yves Goudreau, président du comité régional ACCORD.

Le Bas-Saint-Laurent est déjà clairement reconnu comme leader dans lesecteur de la tourbe au Québec. Avec son industrie en forte croissance depuisune quinzaine d’années, le Bas-Saint-Laurent se classe au premier rang desrégions productrices du Québec, avec 45 % de la production totale. Le faitd’associer le secteur de la tourbe aux nouvelles technologiesagroenvironnementales permet de nombreuses synergies et la création d’unvéritable système de production régional. Cette convergence offred’excellentes occasions de développement de produits à haute valeur ajoutée,axés sur l’environnement et les biotechnologies dans un marché à fortecroissance.

Cette entente de mise en oeuvre s’inscrit dans le cadre du projetd’Action concertée de coopération régionale de développement (ACCORD). Cettedémarche a été entreprise par les partenaires régionaux et soutenue par legouvernement du Québec pour l’élaboration de la stratégie et du plan d’actiondu créneau. Elle est le résultat des travaux pilotés par un comité de créneauréunissant les principaux acteurs de l’industrie de la tourbe et destechnologies agroenvironnementales. Le tout, sous la responsabilité du comitérégional ACCORD.

La signature de cette entente confirme les engagements pris par legouvernement du Québec dans sa stratégie de développement économiqueL’Avantage québécois. La stratégie mise sur le projet ACCORD et les créneauxd’excellence pour assurer le développement de régions dynamiques, innovanteset compétitives à l’échelle mondiale. Le gouvernement s’est donné commeobjectif, d’ici 2010, de conclure avec ses partenaires économiques régionaux35 ententes de mise en oeuvre pour le développement d’autant de créneauxd’excellence. A ce jour, 25 ententes de mise en oeuvre ont été signées ou sonten voie de l’être. Au total, 14 régions ont signé ou déposé un plan d’actionpour au moins un de leurs créneaux.

«Notre gouvernement s’est clairement engagé à faire en sorte que chacunedes régions du Québec, dont le Bas-Saint-Laurent, prospère de façon durable. Acet égard, la mobilisation et la concertation du milieu sont essentielles à ladiversification, au développement d’entreprises, à la création d’emplois et àla prospérité. Pour ce faire, le projet ACCORD et le Fonds de soutien audéveloppement de créneaux d’excellence, doté d’une enveloppe de 95 M$ sur5 ans, sont des outils importants», a conclu le ministre Bachand.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation
http://www.mdeie.gouv.qc.ca/

Commentaires