Pour un meilleur suivi de l’état de santé des animaux

La technologie à la rescousse de la santé

Depuis que l’entreprise porcine Isoporc a fait le virage technologique en éliminant les registres en papier ou carton sur les fermes, elle voit d’autres avancées possibles.

Maintenant, les données d’élevage sont inscrites directement à la ferme sur un logiciel de suivi d’élevage (Maximus Software) et elles sont communiquées en temps réel à tous les différents logiciels d’Isoporc. Ainsi, toute l’équipe de suivi d’élevage, la meunerie et la comptabilité ont les données en temps réel.

La ferme DJR Champagne de Saint-Marcel-sur-Richelieu, du producteur de porc Daniel Champagne, offre un bel exemple de ce qui pourrait bien être fait à l’avenir du côté de l’état général des animaux pour réagir rapidement et de façon préventive.

La ferme de Daniel Champagne est équipée de compteurs d’eau reliés à son contrôleur de marque Maximus. Un lundi, il détecte une baisse de consommation d’eau. L’information est relayée dans le logiciel Maximus Software qui envoie une alarme à l’éleveur et à l’équipe d’Isoporc.

Le vétérinaire visite la ferme, mais ne note aucun symptôme de maladie. C’est quatre jours plus tard, lors d’une seconde visite, que le vétérinaire détecte les premiers symptômes d’influenza.

Cette expérience a démontré à l’équipe d’Isoporc tout le potentiel qu’offre la combinaison de technogies pour traiter plur rapidement.

« Si tu préviens un traitement dans l’eau, ça paie le logiciel », estime le directeur général d’Isoporc, Christian Blais, en parlant du logiciel de suivi d’élevage. Mais pour cela, il faut que la ferme soit équipée du contrôleur Maximus. Actuellement, cinq des 186 sites du réseau sont équipées de contrôleur Maximus.

« C’est vers là qu’on veut aller, mais on ne peut pas obliger les éleveurs », ajoute-t-il.

Vous voulez en savoir plus sur ce sujet? Lisez l’article «Fini les registres en papier» rédigé par Marie-Josée et publié dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs de mars 2020.

 

 

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires