Projet d’aménagement d’un parc éolien dans la MRC de Rivière-du-Loup : le rapport du BAPE publié

Québec (Québec), 26 octobre 2006 – À la demande du ministre duDéveloppement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Claude Béchard, leBureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) rend publicaujourd’hui son rapport d’enquête et d’audience publique sur le Projetd’aménagement d’un parc éolien dans la MRC de Rivière-du-Loup par TerrawindsResources Corp. Ce mandat d’enquête et d’audience publique a débuté le 15 maidernier. La commission, chargée de l’examen du projet, était présidée par M.François Lafond, secondé par M. Pierre Béland, commissaire.

Le BAPE constate que le projet tel que présenté dans sa version la plusrécente ne peut être réalisé puisqu’il contrevient à la réglementation envigueur de la MRC de Rivière-du-Loup. Ce projet représente un risque pour le paysage, la faune ailée, le climat sonore, l’agriculture et ne reçoit pas l’appui consensuel de la communauté. La commission est d’avis que pourréaliser un projet de parc éolien dans la MRC de Rivière-du-Loup, il faudraitélargir la zone d’étude, dessiner un projet qui tiendrait compte descontraintes du milieu humain et biophysique, et le développer en concertationavec la population et les autorités locales.

La commission a constaté l’absence de concertation avec la communauté surl’intégration et l’harmonisation paysagères au moment de la conception duprojet. Pour la commission, les dispositions du règlement de contrôleintérimaire de la MRC de Rivière-du-Loup représentent des exigences minimalesqu’il importe de respecter. Compte tenu de la valeur touristique, de la valeurpatrimoniale reconnue et de la valeur emblématique et identitaire du paysagedu corridor littoral de Cacouna, la commission est d’avis qu’aucune éoliennene devrait y être implantée, tout particulièrement entre le fleuve et lesroutes 20 et 132.

La commission note que les retombées économiques représentent 10,5 % desdépenses globales estimées qui se feraient dans le milieu d’accueil. Un comitévisant à maximiser les retombées économiques, regroupant les acteurséconomiques de la MRC, les représentants des municipalités hôtes et lepromoteur, devrait être formé. Par ailleurs, le calcul des redevances allouéesaux municipalités et aux propriétaires fonciers devrait refléter, selon lacommission, la valeur de l’activité économique générée par le parc éolien etles pertes potentielles dans d’autres secteurs d’activité économique. Elle estégalement d’avis qu’un fonds de démantèlement devrait faire l’objet d’unefiducie et être alimenté par une cotisation annuelle dès la mise en service duparc éolien. De plus, une étude sur les effets cumulés de l’implantation deparcs éoliens sur l’attrait des paysages côtiers du sud de l’estuaire et dugolfe du Saint-Laurent permettrait d’en anticiper les incidences sur letourisme.

La commission souligne dans son rapport d’autres enjeux que son enquête apermis de cerner, tels les impacts du projet sur l’agriculture, sur le climatsonore ainsi que sur la faune et elle suggère des pistes de solutions pouradapter un projet éolien aux contraintes du milieu.

Lors de l’enquête et de l’audience publique, la commission a constaté lesupport quasi unanime de la population pour le développement de la filièreéolienne, une énergie verte et renouvelable, de même que les inquiétudes desparticipants concernant les impacts possibles du projet soumis à son examen.Ces inquiétudes portent essentiellement sur la localisation d’un parc de 134 éoliennes qui modifierait profondément le caractère de leur milieu de vie.

La disponibilité du rapport
Le rapport d’enquête et d’audience publique sur le Projet d’aménagementd’un parc éolien dans la MRC de Rivière-du-Loup par Terrawinds Resources Corp.est maintenant disponible. Vous pouvez le consulter dans les centres dedocumentation du BAPE, dans les centres de consultation ouverts dans le milieuvisé de même que dans le site Internet du BAPE. Vous pouvez également en faire la demande au bureau duBAPE, soit en communiquant par courriel à l’adresse suivante :[email protected], soit en composant le 418 643-7447 ou, sansfrais, le 1 800 463-4732.

Rappelons qu’au cours de la première partie de l’audience publique lacommission a tenu 7 séances publiques à Rivière-du-Loup. En deuxième partie, 3 séances publiques ont permis à la commission de recevoir 41 mémoires et 2 présentations verbales de la part des personnes, des groupes, des organismeset des municipalités intéressés par ce projet.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)
http://www.bape.gouv.qc.ca/

Commentaires