Préparation au rendez-vous national des régions : Chaudières-Appalaches franchi la première étape

Saint-Georges (Québec), 10 septembre 2002 – Près de 175 leaders socioéconomiques de la région de la Chaudière-Appalaches se sont réunis à Saint- Georges, en présence du ministre d’Etat à la Population, aux Régions et aux Affaires autochtones, M. Rémy Trudel, et de la ministre d’Etat à la Solidarité sociale, à la Famille et à l’Enfance et ministre responsable de la région, Mme Linda Goupil, afin de faire le point sur les défis à relever et sur les priorités d’action à adopter dans la région au cours des prochaines années.

Cette rencontre régionale était la première étape d’un exercice qui va
permettre à la région de préparer sa participation au « Rendez-vous national
des régions » qui aura lieu dans la Capitale nationale entre le 12 et 15
novembre prochain. Les participants à cette rencontre étaient invités à
réfléchir autour de trois thèmes : la prospérité économique, la vitalité des
milieux et la capacité d’agir sur son propre développement. Sous peu, un
comité régional s’assurera d’élaborer les propositions que la région soumettra
au « Rendez-vous national ».

« Les résultats de ces travaux vont permettre au gouvernement de mieux
saisir les préoccupations et les besoins du milieu avant le rendez-vous de
l’automne », a indiqué le ministre Trudel. « Le Rendez-vous national des régions
permettra de définir ensemble les meilleurs outils et les moyens les plus

adéquats, afin que chaque région puisse faire face aux défis de demain »,
d’ajouter le ministre.

La nécessité de renforcer la diversification par l’utilisation des
nouvelles technologies, jumelée au développement d’une main-d’oeuvre qualifiée
pour répondre aux besoins des entreprises actuelles et futures, constituent
les éléments majeurs soulevés pour assurer la prospérité économique de la
région. Les intervenants s’entendent également pour dire qu’il importe de se
doter d’infrastructures de transport routières, maritimes, ferroviaires et de
télécommunications capables de garder la région compétitive. L’intérêt de se
donner une stratégie pour assurer le développement de créneaux d’excellence ou
de pôles spécialisés a aussi été manifesté.

L’importance de maintenir et développer les services de proximité a été

identifiée par les participants afin de stimuler la vitalité des milieux.
Ceux-ci ont également souhaité que leurs communautés puissent devenir des
terres d’accueil pour les immigrants. Un ajustement des règles d’aménagement a
aussi été évoqué afin de favoriser l’établissement d’un plus grand nombre de
personnes et d’activités sur le territoire. Le développement de médias à
vocation régionale est aussi perçu comme un levier important pour renforcer
l’identité régionale et développer le sentiment d’appartenance.

Finalement, la volonté de participer davantage et plus directement aux
prises de décision qui les concernent et la création de partenariats avec
d’autres régions sont des avenues de développement soulevées par les leaders
socioéconomiques.

« Il faut profiter de la synergie des forces vives créée par la rencontre
d’aujourd’hui pour passer à la vitesse supérieure. Nous devons être fiers de
nos acquis et nous assurer que Chaudière-Appalaches demeure un exemple de
dynamisme pour tout le Québec. C’est la responsabilité de chacun de se
préparer dès maintenant à relever les défis », a commenté la ministre Goupil.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des régions

http://www.sdr.gouv.qc.ca/

Commentaires