Publication d’une étude sur les pratiques innovatrices en matière de gestion des ressources humaines

Québec (Québec), 14 mai 2001 – La Direction du développement de la main-d’œuvre du bioalimentaire du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation vient de publier une étude intitulée « Pratiques innovatrices en matière de gestion des ressources humaines dans sept entreprises de transformation et de distribution agroalimentaires ».

Réalisée par la société Éduconseil inc. à la demande du ministère, cette étude présente le cheminement suivi par sept entreprises de transformation et de distribution agroalimentaires dans l’introduction de nouvelles pratiques de gestion des ressources humaines. Elle vise principalement à permettre à d’autres entreprises agroalimentaires de s’inspirer de l’expérience vécue par chacune de ces sept entreprises pour la mise en place de bonnes pratiques en matière de gestion des ressources humaines. Soulignons que les entreprises visées par cette étude sont de tailles variées. Certaines sont syndiquées, d’autres non syndiquées. Elles se trouvent dans différents sous-secteurs d’activités et régions du Québec.

Pour mettre de l’avant des pratiques innovatrices et prometteuses de gestion de main-d’œuvre, ces entreprises ont dû notamment :

  • accorder une attention particulière tant à la dimension sociale qu’économique de la mission de l’entreprise;
  • gérer avec équité et en respectant les personnes;
  • travailler dans un esprit de collaboration avec les membres du personnel;
  • faire circuler l’information officielle, et ce, de façon continue;
  • agir avec transparence auprès du personnel;
  • former adéquatement le personnel;
  • responsabiliser le personnel;
  • favoriser le travail d’équipe, l’initiative et l’autonomie;
  • considérer les propositions du personnel pour améliorer les pratiques dans l’entreprise.

L’instauration de nouvelles pratiques de gestion des ressources humaines dans une entreprise sera donc fructueuse dans la mesure où, entre autres :

  • l’approche de gestion préconisée et le projet de changement seront appuyés sur les valeurs mêmes de l’entreprise et sur celles de ses dirigeantes et dirigeants;
  • la haute direction de l’entreprise adhérera au projet et aura confiance en sa réussite;
  • la collaboration du personnel sera acquise dès le début des travaux et se concrétisera tout au long du projet, et ce, par l’intermédiaire du syndicat ou de son équivalent dans l’entreprise.

Finalement, il s’est avéré profitable pour ces entreprises d’innover en cette matière puisqu’elles y ont effectivement trouvé de nombreux avantages : une augmentation significative de la productivité, une amélioration déterminante de la rentabilité de l’entreprise, une réduction importante du taux de roulement du personnel, etc.

La Direction du développement de la main-d’œuvre du bioalimentaire souhaite ainsi que cette étude favorise une réflexion, voire l’introduction graduelle de nouvelles pratiques de gestion dans les autres entreprises de transformation et de distribution agroalimentaires.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires