Réaction de La Coop fédérée sur le rapport Saint-Pierre

Montréal (Québec), 31 mars 2009 – Suite à la lecture du rapport Saint-Pierre déposé vendredi dernier, La Coop fédérée observe plusieurs points intéressants pour lesquels une analyse plus approfondie est nécessaire.

« Il s’agit d’un document d’analyse comportant des propositionsintéressantes, rédigé par une personne chevronnée qui mérite d’être étudié enprofondeur », mentionne M. Claude Lafleur, chef de la direction à La Coopfédérée. « Nous constatons que plusieurs propositions contenues dans ce rapportsont de nature à rendre le programme de protection des revenus plus efficaceet à augmenter la compétitivité de notre agriculture », ajoute-t-il.

Toutefois, il faut prendre en considération qu’il s’agit de propositionscomportant des intentions très louables visant à inciter les agriculteursquébécois à faire des profits sur le marché au lieu d’attendre le soutienfinancier de l’ASRA. « Les mesures de transition et l’élan entrepreneurial,proposés dans le rapport, nécessiteront malgré tout une contributiongouvernementale adéquate et devra tenir compte de la situation précaire decertaines fermes québécoises », a déclaré le président de La Coop fédérée, M.Denis Richard.

Cela dit, le président de La Coop fédérée reconnaît qu’il s’agit d’unrapport qui fera l’objet de discussions bipartites entre l’UPA et le ministrede l’Agriculture et préfère attendre la fin des travaux du comité bipartite etles propositions qui en découleront avant de commenter la réforme proposée.

La Coop fédérée

Fondée en 1922, La Coop fédérée représente aujourd’hui plus de 58 000membres regroupés dans 90 coopératives. Disposant de plusieurs dizainesd’établissements répartis au Québec, en Ontario et en Alberta, La Coop fédéréeemploie 11 175 personnes et cumule un chiffre d’affaires de plus de 3,6milliards de dollars.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Coop Fédérée
http://www.coopfed.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires