Réaction de la FCA au budget fédéral

Ottawa (Ontario), 4 ami 2006 – Alors que le gouvernement fait un investissement considérable dans l’agriculture, à cause du mécanisme d’attribution des fonds prévu par le gouvernement, les secteurs qui en ont le plus besoin risquent de ne rien recevoir, certainement pas avant plusieurs mois.

Dans le budget fédéral, le gouvernement a annoncé l’attribution de 1,5 milliard de dollars en 2006 — 500 millions de dollars qui seront consacrés au soutien agricole et un investissement unique de 1 milliard de dollars pour aider les agriculteurs à faire la transition à des programmes plus efficaces de stabilisation du revenu agricole et d’aide en cas de catastrophe. Les 500 millions de dollars serviront à apporter des changements très nécessaires au Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA). Ces changements profiteront aux agriculteurs à long terme, mais les 500 millions de dollars en soutien constituent des fonds alloués à des programmes, et les agriculteurs ne les recevront donc pas directement.

La somme de 1 milliard de dollars sera distribuée par le biais du PCSRA suite à une évaluation ou à des ajustements rétroactifs des inventaires. Cette méthode soulève des inquiétudes en ce sens qu’elle répondra uniquement à la forte baisse annuelle des prix et n’aidera pas les secteurs les plus nécessiteux, à savoir ceux des céréales et des oléagineux et de l’horticulture.

« Les agriculteurs ont été très clairs – ils ont besoin d’une aide immédiate. Les marges de crédit sont en voie d’être coupées pour un grand nombre d’entre eux », a déclaré M. Bob Friesen, président de la Fédération canadienne de l’agriculture. « Il faudra des mois pour administrer cette méthode, qui n’offre aucune garantie et qui répond à un besoin sans offrir quoi que ce soit que les agriculteurs peuvent soumettre aux institutions financières. »

Le secteur des céréales et des oléagineux fait face à des baisses plus lentes et à long terme des prix et par conséquent cette méthode risque de ne pas lui accorder un soutien qui l’aidera vraiment. De même, le secteur de l’horticulture, qui ne reporte pas d’inventaire d’une année culturale à une autre, ne profitera pas non plus de l’utilisation des évaluations d’inventaire. Le mécanisme d’attribution des fonds est également discriminatoire sur le plan géographique – les agriculteurs au Québec ne recevront pas de fonds en vertu de cette méthode d’évaluation rétroactive des inventaires, à cause de différences dans les systèmes de comptabilité.

« Le 5 avril, 10 000 agriculteurs venus d’un peu partout au Canada se sont rendus à Ottawa pour attirer l’attention sur cette crise sans précédent du revenu agricole et pour que le gouvernement leur donne de l’espoir. On nous a dit d’attendre la présentation du budget, mais malheureusement, l’annonce faite hier ne fournit aucune aide immédiate pour faciliter la transition de l’industrie afin de lui permettre de se préparer à l’avenir », a ajouté M. Friesen. « C’est vrai que 1,5 milliard de dollars est une grosse somme, mais si cet argent n’est pas versé rapidement aux agriculteurs et aux bons endroits, tout l’argent dans le monde ne permettra pas de régler le problème. »

La FCA demande la tenue d’une réunion immédiate avec le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Strahl, pour collaborer avec le gouvernement dans le but d’améliorer la distribution de cette somme de 1 milliard de dollars et pour faire en sorte que cet investissement de taille profite concrètement aux agriculteurs qui font face à cette crise du revenu agricole.

Fondée en 1935 par les agriculteurs qui souhaitaient se doter d’un porte-parole unique à Ottawa, la Fédération canadienne de l’agriculture est l’organisme agricole le plus important au Canada. Au nombre de ses membres, l’on compte des organismes agricoles provinciaux dont le mandat est d’ordre général ainsi que des organismes nationaux et interprovinciaux qui représentent des producteurs de toutes les provinces. Par l’entremise de ses organismes membres, la FCA représente plus de 200 000 agriculteurs et familles agricoles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires