Rapport annuel du plan d’action Saint-Laurent Vision 2000

Québec (Québec), 13 mai 2002 – Les deux coprésidents du Plan d’action Saint-Laurent Vision 2000 (SLV 2000), Mme Mimi Breton, représentante du gouvernement du Canada et M. Pierre Baril, représentant du gouvernement du
Québec, annoncent la parution du Rapport annuel qui couvre la période
d’activités du 1er avril 2000 au 31 mars 2001. Il s’agit du second rapport
d’étape depuis la signature de l’Entente quinquennale de concertation
Canada-Québec sur le Saint-Laurent, le 8 juin 1998.

Ce rapport met en évidence plusieurs résultats, notamment les travaux de conservation des espèces et de protection des habitats effectués dans le domaine de la biodiversité. Une passe migratoire, construite au barrage de
Saint-Ours, permet maintenant à 5 espèces à statut précaire, dont le
chevalier cuivré, d’avoir accès à des habitats situés entre les barrages de
Saint-Ours et de Chambly sur la rivière Richelieu. De plus, 97 000
nouveaux hectares ont été protégés grâce à la création de deux parcs
québécois, soit ceux des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie et
d’Anticosti, et de trois réserves écologiques, celles de Grande-Rivière, du
Mont-Saint-Pierre et de la Presqu’île Robillard.

Dans le domaine de l’implication communautaire, une trentaine de nouveaux
projets d’action concrète par les citoyens ont été financés pour une
contribution de 975 000 dollars en 2000-2001.

« Nous avons été témoins de projets importants de collaboration au cours
de cette année. L’initiative volontaire de réduction de la vitesse des
navires soutenue par l’industrie maritime, en vue de prévenir l’érosion
des berges causée par le batillage, dans le tronçon sensible entre Sorel et
Verchères, est fort prometteuse et souligne concrètement l’engagement de
l’industrie maritime à agir en faveur de l’environnement du Saint-Laurent », ont déclaré les coprésidents.

Ce rapport présente également la synthèse des actions entreprises par les
différents partenaires du Plan d’action et les progrès réalisés au regard
des résultats visant à protéger, à conserver et à mettre en valeur le
Saint-Laurent. Il trace un portrait des actions menées par chacun des
domaines d’intervention privilégiés par SLV 2000, soit l’agriculture, la

biodiversité, l’implication communautaire, l’assainissement industriel et
urbain, la navigation ainsi que la santé humaine. Il indique également les
dépenses engagées par les gouvernements du Canada et du Québec pour la mise
en oeuvre de cette entente.

La protection de la santé des citoyens et des écosystèmes ainsi que
l’engagement des communautés en vue d’améliorer l’accès au Saint-Laurent
sont les trois grands objectifs poursuivis pour les cinq années de cette
troisième phase de Saint-Laurent Vision 2000.

On peut obtenir une copie du rapport en s’adressant au Bureau de
coordination SLV 2000 situé au 1141, route de l’Église à Sainte-Foy, au
numéro de téléphone suivant : (418) 648-3444. Le rapport est aussi
disponible sur le site Internet SLV 2000.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Saint-Laurent Vision 2000

http://www.slv2000.qc.ec.gc.ca

Commentaires