Rapport de juin 2006 sur les superficies des principales grandes cultures

Ottawa (Ontario), 22 juin 2006 – Les agriculteurs des Prairies ont semé beaucoup plus de blé de printemps et de canola que ce qu’ils avaient prévu en mars, selon les données de l’enquête annuelle sur les fermes de juin, qui a aussi indiqué une superficie record pour les pois secs de grande culture.

Selon les données de l’enquête de juin, soit la plus grande enquête de Statistique Canada sur les superficies menée auprès de 29 600 agriculteurs, il y a eu des changements importants comparativement aux résultats de l’enquête de mars sur les intentions publiés trois mois plus tôt au moment où de nombreux agriculteurs n’étaient pas certains de ce qu’ils allaient semer.

Deux des changements les plus marquants ont porté sur le blé de printemps et le canola. Les agriculteurs ont indiqué qu’ils avaient semé 13,3 millions d’acres de canola avant la fin de juin, en hausse par rapport à l’estimation originale de 11,5 millions d’acres. L’estimation pour le canola s’est donc rapprochée aux 13,4 millions d’acres semées en 2005.

La superficie de blé de printemps a aussi augmenté comparativement à l’estimation affichée en mars. Les agriculteurs ont déclaré avoir semé 20,0 millions d’acres comparativement à l’estimation de 19,5 millions d’acres en mars.

Ces augmentations semblent s’être produites au détriment de la superficie que les agriculteurs des Prairies avaient réservée antérieurement à la jachère.

En Ontario et au Québec, la superficie semée en maïs-grain est restée relativement la même que celle des intentions déclarées en mars, tandis que celle en soya a légèrement diminué.

Dans l’Ouest, la progression de l’ensemencement peut être décrite comme étant moyenne, quelques problèmes étant survenus en raison des conditions excessivement humides, surtout dans le nord-est de la Saskatchewan.

La saison d’ensemencement de 2006 se caractérise par de bonnes conditions d’humidité générales et par la possibilité d’une hausse des prix et, concurremment, par la croissance rapide des coûts pour les carburants et les engrais. Les agriculteurs des Prairies ont ainsi semé de plus grandes superficies de blé de printemps, d’avoine et de pois secs de grande culture comparativement à 2005.

Graines oléagineuses : légèrement moins de canola, mais un peu plus de lin
Les agriculteurs ont estimé avoir semé 13,3 millions d’acres de canola, en légère baisse de 0,7 % par rapport à la superficie ensemencée en 2005. La superficie ensemencée est restée la même au Manitoba et en Alberta. En Saskatchewan, elle a fléchi de seulement 1,5 % pour passer à 6,5 millions d’acres. La superficie dans les trois régions est bien au-dessus de la moyenne décennale respective.

La possibilité d’une hausse des prix du canola semble expliquer la raison pour laquelle les superficies ensemencées pour le canola sont encore au-dessus de la moyenne. Cela a été le cas malgré les vastes stocks de canola qui restent à vendre et les coûts relativement élevés des facteurs de production pour cette culture.

La superficie en lin s’est accrue pour une deuxième année consécutive, en hausse de 1,9 % pour atteindre 2,1 millions d’acres, soit 40 000 acres de plus que la superficie déclarée en 2005. Les producteurs du Manitoba et de la Saskatchewan ont indiqué des augmentations, et ceux de l’Alberta ont dit avoir ensemencé 10 000 acres de moins en lin.

La superficie de blé de printemps bondit, tandis que celle du blé dur diminue
Le raffermissement des prix semble avoir mené les producteurs de blé à remplacer le blé dur et la jachère par du blé de printemps. Les agriculteurs des Prairies ont déclaré avoir semé un total de 20,0 millions d’acres pour le blé de printemps, en hausse de 2,5 millions d’acres par rapport au niveau de 2005. La moyenne décennale est de 19,8 millions d’acres.

Les agriculteurs dans les trois provinces des Prairies ont déclaré avoir semé plus de blé de printemps. Ceux de la Saskatchewan ont été en tête, ayant semé 1,9 million d’acres de plus, suivis de ceux du Manitoba (411 000 acres de plus) et ceux de l’Alberta (237 000 acres de plus).

Par ailleurs, les agriculteurs ont semé 26,4 % moins de blé dur, le total étant passé à 4,3 millions d’acres. Une baisse de la demande à l’exportation expliquerait principalement cette diminution.

La superficie de blé dur a reculé de 25,3 % en Saskatchewan et de 31,0 % en Alberta.

La superficie d’orge diminue, et celle de l’avoine augmente
Les agriculteurs des Prairies ont semé 9,4 millions d’acres en orge, soit 800 000 acres de moins que les 10,2 millions d’acres semés en 2005. La superficie réservée à l’orge a constamment diminué depuis le sommet récent de 11,7 millions d’acres observé en 2002. La moyenne décennale est de 11,1 millions d’acres.

À l’échelon provincial, la situation est diversifiée. La Saskatchewan et l’Alberta ont affiché des baisses de 16,7 % et de 2,2 % respectivement comparativement à 2005. Au Manitoba, les agriculteurs ont affiché une hausse de 11,1 % après la pluie excessive de 2005, et ont ainsi ramené la culture à sa moyenne décennale de 1,2 million d’acres.

La superficie ensemencée en avoine a beaucoup augmenté, étant donné la perspective d’une demande accrue à l’exportation et pour l’alimentation des animaux. La superficie d’avoine ensemencée dans les Prairies a crû de 21,9 % pour s’élever à 4,9 millions d’acres. La moyenne décennale est de 4,5 millions d’acres.

À l’échelon provincial, le Manitoba a affiché une hausse de 38,9 % pour atteindre 1,0 million d’acres. La superficie en Saskatchewan a augmenté de 25,0 % pour se situer à 2,5 millions d’acres et, en Alberta, de 7,7 % pour passer à 1,4 million d’acres.

La superficie de pois de grande culture atteint un sommet
La superficie de pois de grande culture dans les Prairies est passée à un niveau record de 3,5 millions d’acres, surpassant ainsi le sommet précédent de 3,4 millions d’acres atteint en 2004.

En Saskatchewan, où plus des trois quarts des pois de grande culture sont cultivés, les agriculteurs ont accru leurs ensemencements de pois de grande culture de 70 000 acres (pour un total de 2,8 millions d’acres) comparativement à 2005.

Les agriculteurs du Manitoba ont affiché une baisse de 37,5 % (pour un total de 75 000 acres), et ceux de l’Alberta, une augmentation de 18,9 % (pour un total de 660 000 acres).

Les agriculteurs de l’Ontario et du Québec ont semé un peu plus de maïs-grain, mais moins de soya
La superficie totale de maïs-grain en Ontario et au Québec a légèrement augmenté. En Ontario, la superficie ensemencée en maïs a progressé de 2,5 % par rapport à 2005 pour s’élever à 1,6 million d’acres. Au Québec, la superficie de maïs a fléchi de 1,7 % pour passer à 1,0 million d’acres.

Les agriculteurs de l’Ontario ont semé 650 000 acres de maïs génétiquement modifié, ce qui représente 40 % de la superficie ensemencée dans la province, en hausse comparativement à 39 % en 2005. Les agriculteurs du Québec ont semé 514 000 acres de maïs génétiquement modifié, soit 51 % du total de la province, en hausse de 7 % comparativement à 2005. Au Québec, il s’agit de la deuxième fois qu’il y a une augmentation semblable d’une année à l’autre, la première ayant été de 10 % entre 2003 et 2004.

Au total, les cultivateurs de soya dans les deux provinces ont indiqué avoir ensemencé une moins grande superficie de soya cette année. Les agriculteurs de l’Ontario ont déclaré une superficie de 2,2 millions d’acres, en baisse de 7,5 % comparativement à 2005. Les agriculteurs du Québec ont déclaré 462 100 acres, soit la même superficie qu’en 2005.

Le soya génétiquement modifié est cultivé sur 925 000 acres ou 43 % du total des ensemencements de soya en Ontario, ce qui constitue le même pourcentage que celui affiché en 2005. Les agriculteurs du Québec ont semé 195 200 acres ou 42 % de leur superficie totale en soya génétiquement modifié, en hausse par rapport à 41 % en 2005.

Ensemencement des principales céréales et graines oléagineuses
Culture2005Mars 2006Juin 20062005 à juin 2006
 en milliers d’acresvar. en %
Tout le blé24 94325 62026 4926,2
Blé de printemps17 90519 84320 42414,1
Canola13 57011 59713 392-1,3
Orge10 97210 38910 108-7,9
Jachère10 16011 7109 305-8,4
Avoine4 5805 3905 44618,9
Blé dur5 7854 0504 260-26,4
Pois secs de grande culture3 3753 4543 5094,0
Soya2 9073 1422 9892,8
Maïs-grain2 7782 8182 8051,0
Lin2 0802 2452 1201,9

La publication Série de rapports sur les grandes cultures : Estimations provisoires de la superficies des principales grandes cultures, Canada, 2006, vol. 85, no 4 (22-002-XIB, gratuite) est maintenant accessible sur notre site Web à partir de la page Nos produits et services. Vous pouvez également vous procurez la version papier (22-002-XPB, 17 $ / 95 $).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires