Rapports sur la biotechnologie et la sécurité des aliments établis par l’OCDE

Paris (France), le 21 juin 2000 – Les inquiétudes manifestées par l’opinion publique concernant les biotechnologies et d’autres aspects de la sécurité des aliments se sont amplifiées au cours de ces dernières années, et les effets néfastes que les OGM pourraient avoir sur la santé humaine, leurs impacts négatifs éventuels sur l’environnement ou la prise en compte des aspects éthiques en jeu ont relégué au second plan les avantages potentiels des aliments génétiquement modifiés – tout au moins dans l’esprit des consommateurs.







Les gouvernements des pays Membres de l’OCDE et les chefs d’Etat et de gouvernement des pays du G8 ont demandé à l’Organisation « d’entreprendre une étude des implications des biotechnologies et d’autres aspects de la sécurité de l’alimentation ».


Face à cette situation, les gouvernements des pays Membres de l’OCDE et les chefs d’Etat et de gouvernement des pays du G8 ont demandé à l’Organisation « d’entreprendre une étude des implications des biotechnologies et d’autres aspects de la sécurité de l’alimentation ». L’OCDE, qui réalise depuis plus d’une dizaine d’années des études sur les biotechnologies, disposait de ce fait des atouts indispensables pour aborder ces questions selon une démarche scientifique et fondée sur des règles de droit.

Les rapports énumérés ci-après ont été transmis au Groupe des huit pays les plus industrialisés et sont désormais disponibles sur le site Internet de l’OCDE (http://www.oecd.org/subject/biotech/index-fr.htm). L’ensemble du processus sera complété par une seconde consultation virtuelle, via Internet, des ONG participantes, afin de permettre à ces dernières de formuler des observations sur les résultats des travaux.


  • Rapport du Groupe d’étude de l’OCDE sur la sécurité des nouveaux aliments destinés à la consommation humaine et animale, qui décrit les questions de sécurité qui se posent pour les consommateurs et que les services publics chargés de la sécurité des aliments rencontrent lors de l’évaluation de nouveaux aliments génétiquement modifiés.
  • Rapport du Sous-groupe de l’OCDE sur l’harmonisation de la surveillance réglementaire en biotechnologie, consacré aux problèmes que soulèvent les OGM pour la sécurité de l’environnement.
  • Rapport du Groupe ad hoc de l’OCDE sur la sécurité des aliments, qui traite des actions actuellement engagées aux niveaux national et international pour répondre aux problèmes actuels et nouveaux qui se posent en matière de sécurité des aliments.
  • Rapport de synthèse sur la Consultation des organisations non gouvernementales qui s’est tenue en novembre 1999 et à l’occasion de laquelle des représentants de quelque 50 organismes de la société civile, y compris de la communauté scientifique et des milieux industriels, ont échangé leurs points de vue sur trois grands thèmes : les inquiétudes des consommateurs, les problèmes environnementaux et les préoccupations du secteur agroalimentaire.
  • Rapport du président et synthèse des rapporteurs sur la Conférence de l’OCDE sur “La sécurité des aliments génétiquement modifiés : faits, incertitudes et évaluation”, qui a été organisée sous l’égide du Royaume-Uni, à Edimbourg, du 28 février au 1er mars 2000. Cette conférence a réuni près de 400 participants appartenant à une grande diversité de pays développés et en développement ainsi qu’à la société civile, aux sphères gouvernementales, aux milieux industriels et scientifiques, certains étant des tenants et d’autres des détracteurs des aliments génétiquement modifiés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

http://www.oecd.org/

Commentaires