Récoltes en retard, mais bons rendements à prévoir

Le maïs-grain au Québec accuse un léger retard par rapport à pareille date l’an dernier. Les rendements de 2014 pourraient être supérieurs à 2013, mais de qualité inférieure.

Les plus récents indicateurs sur l’État des cultures au Québec en 2014, publiés par l’Institut de la statistique, accordent au maïs-grain une cote de 4,6 pour son stade de développement en date du 23 septembre. Le maïs se situe donc à mi-chemin entre un retard de quelques jours à une semaine (4) et un retard de plus d’une semaine (5). À pareille date l’an dernier, la cote accordée était de 4,2.

La prévision de rendement pour 2014 se situe à 3,8, soit très près de la cote de 4 « légèrement inférieur à la moyenne – 80 à 94 % ». L’an passé, au 24 septembre, la prévision de rendement avait la cote 3,4.

Les indicateurs accordent 2,4 comme cote de qualité cette année, entre qualité moyenne (2) et qualité inférieure à la moyenne (3). L’an passé, on prévoyait une qualité moyenne (2).

Consulter les indicateurs pour le maïs-grain en 2014

Soya
Dans le soya, le retard de cette année (4,4) est semblable à celui de l’an dernier (4,5), soit d’environ une semaine.

Les données révèlent qu’au 23 septembre, la Montérégie était le seul endroit où la récolte de soya avait débuté, avec de 1 à 5 % des superficies récoltées. À la même date l’an dernier, plusieurs régions avaient déjà entamé leur récolte, l’Estrie (20 %) étant la plus avancée.

Le rendement prévu cette année reçoit la note de 3,8, soit plutôt proche de la cote de 4 « légèrement inférieur à la moyenne – 80 à 94 % ».

La prévision de qualité s’établit à 2,3, légèrement inférieure à la qualité moyenne (2).

Consulter les indicateurs pour le soya en 2014

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires